Publicité

21 septembre 2015 - 10:12 | Mis à jour : 10:44

Dans le coma après avoir été agressé à Saint-Tite

Toutes les réactions 1

Cacouna - Un homme originaire de Cacouna, Martin Caron, victime d’une violente agression subie lors du Festival western de Saint-Tite, repose toujours dans un état critique. La victime de 33 ans a été plongée dans un coma artificiel, suite à une opération cervicale. Une première tentative de réveil a eu lieu dimanche.

«J'ai été présente lors de l'essai du réveil de Martin! Il a facilement ouvert un oeil! L'infirmière et moi on lui parlait! Je lui tenais la main et lui parlait de se calmer et que j'étais là! Il essayait de se rassoir, mais je le couchais tranquillement! Quand j'ai traversé la pièce pour aller toucher son bras gauche (plus fonctionnel). Je l'ai vu lever la main et j'ai cru le voir chercher la mienne. Il m'a serré la main et me regardait un peu perdu, mais ça m'a fait chaud au coeur!», a écrit sa conjointe sur Facebook.

L’agression qui faisait suite à une altercation verbale est survenue vers 1 h 30 dans la nuit de jeudi à vendredi. Selon les faits rapportés par sa conjointe, l’agresseur faisait partie d’un groupe de cinq personnes, trois hommes et deux femmes. Il aurait lancé un coup de pied à la tête de la victime.

«Martin s'était penché pour ramasser un toutou qu'il avait gagné et le type l'a frappé à coup de pied au visage. Martin est tombé et s'est fracturé le crâne», a écrit sa conjointe.

Le suspect serait un homme de race blanche de 182 centimètres (6 pieds) et de 72,5 kilos (160 livres), il aurait les cheveux courts brun foncé et une barbiche. Un moment de l’altercation, il portait un t-shirt noir et un jean.

ENQUÊTE

La Sûreté du Québec se fait laconique dans ses commentaires. On confirme toutefois qu’une enquête est ouverte, mais on refuse de confirmer l’identité de la victime et de corroborer les informations transmises par la famille de M. Caron.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • C'est tout-à-fait écoeurant et gratuit. Je me joins à la conjointe et à la famille pour vous souhaiter "bonne chance" afin qu'il recouvre vite la santé et surtout sans séquelles permanentes.

    dodu - 2015-09-21 12:02