Publicité

30 août 2021 - 14:40

Les conservateurs vont porter à 52 semaines la durée des prestations d’assurance-emploi pour les travailleurs gravement malades

Le 27 aout, le chef du Parti conservateur du Canada, Erin O’Toole a rendu public son plan visant à faire passer de 26 à 52 semaines les prestations d’assurance-emploi pour les travailleurs gravement malades.

Il s’agit d’une victoire pour le candidat conservateur de Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup, Bernard Généreux, qui milite depuis plus de trois ans et demi au sein de son parti pour faire adopter une résolution à cet effet. Il a été sensibilisé au sort de la citoyenne louperivoise Marie-Hélène Dubé qui a connu des ennuis financiers significatifs à la suite de ses multiples combats contre le cancer.

«Le fait que les libéraux soient restés assis sur leurs mains pendant près de six ans, offrant quelques mois avant les élections de faire passer de 15 à 26 semaines les prestations d’assurance-emploi maladie grave, démontre qu’ils ne prennent pas cet enjeu au sérieux a déclaré Bernard Généreux. Nous sommes le seul parti en mesure de les remplacer et d’agir pour mettre en œuvre cet élément essentiel du filet social canadien.»

Rappelons que pendant leurs années au pouvoir, soit de 2005 à 2012, les conservateurs dirigés par Stephen Harper ont toujours refusé de prolonger les semaines de prestation d’assurance-emploi pour les travailleurs gravement malades. «Les travailleurs canadiens devraient savoir que nous les soutenons s’ils tombent gravement malades, a déclaré Erin O’Toole. Mais trop souvent, les travailleurs voient leur assurance-emploi s’épuiser après 26 semaines alors qu’ils luttent contre des maladies potentiellement mortelles, comme le cancer. Les travailleurs canadiens et leurs familles méritent mieux. Il est temps que le gouvernement défende les travailleurs et leur santé.»

Avec le Plan de rétablissement du Canada, les conservateurs du Canada veilleront à ce que les travailleurs qui doivent prendre un congé de maladie reçoivent le soutien dont ils ont besoin pour se rétablir et soutenir leur famille en faisant passer les prestations de maladie de l’assurance-emploi de 26 à 52 semaines pour ceux qui souffrent d’une maladie grave.

« Vous ne pouvez pas avoir une économie saine sans des travailleurs en bonne santé. Les conservateurs du Canada ont un plan pour faire passer les intérêts des travailleurs en premier, durant la reprise, et remettre notre économie sur pied», a déclaré Erin O’Toole.

Publicité


Publicité

Commentez cet article