Publicité

15 août 2021 - 11:23 | Mis à jour : 11:44

Déclenchement anticipé des élections fédérales

Lydia Barnabé-Roy

Par Lydia Barnabé-Roy, Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Ce 15 aout en avant-midi, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé le déclenchement anticipé des élections fédérales amorçant ainsi une campagne électorale de cinq semaines. Les Canadiens et Canadiennes seront donc appelés à se rendre aux urnes, le 20 septembre, afin d’exercer leur droit de vote.

«On vit un moment historique et vous avez votre mot à dire», a déclaré le premier ministre du Canada, Justin Trudeau. Son gouvernement a, notamment, été marqué par la pandémie mondiale de coronavirus. Il pense que les Canadiens devraient choisir comment finir la bataille contre la COVID-19 et la façon dont le pays va se reconstruire de ça.

Cinq candidats se présentent pour les postes de députés fédéraux sur le territoire Bas-Laurentien. Dans la circonscription Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup, le député sortant du Parti conservateur du Canada, Bernard Généreux se mesurera à Simon Bérubé du Bloc Québécois. Pour l’instant, aucun candidat ne représente le NPD et le PLC dans cette région. Lors du dernier scrutin, M. Généreux avait obtenu environ 42% des voix.

Pour la division de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, le député sortant, Maxime Blanchette-Joncas du Bloc Québécois sera opposé à France Gagnon du Parti conservateur du Canada ainsi qu’à Léonie Lajoie du Parti libéral du Canada. Au moment d’écrire ces lignes, personne ne se présentait pour le NPD dans cette délimitation. Aux précédentes élections, Maxime Blanchette-Joncas avait terminé avec 38% des suffrages.

Rappelons que le 21 octobre 2019, le Parti libéral du Canada avait été élu avec un parlement minoritaire. Le gouvernement Trudeau tentera donc de gagner la majorité des sièges du Parlement et d’être élu pour un troisième mandat consécutif.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article