Publicité

11 août 2021 - 13:50 | Mis à jour : 13 août 2021 - 14:05

Léonie Lajoie, candidate du PLC dans Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 1

La tenue d’élections générales au Canada à court terme semble de plus en plus probable. Les différents partis sont en plein processus pour choisir leurs candidats, c’est d’ailleurs le cas pour Léonie Lajoie qui représentera le Parti libéral du Canada dans la circonscription de Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques.

Rejointe au téléphone, Mme Lajoie a mentionné qu’il était temps pour elle de relever un nouveau défi dans la région. «Le Parti libéral m’a approchée, je considère qu’il a les mêmes valeurs humaines que les miennes. Le Bas-Saint-Laurent a un secteur économique en effervescence, c’est une belle région à développer et à soutenir», a expliqué la candidate.

Cette mère monoparentale a aussi précisé que maintenant que ses deux «grands garçons», comme elle les présente, peuvent se débrouiller davantage seuls, cela lui permettait de consacrer des énergies au développement économique et social de sa communauté. Léonie Lajoie est née à Notre-Dame-du-Lac. «Ça fait 20 ans que je réside à Squatec et je travaille au Témiscouata, à Rimouski et même jusqu’à Québec, je voyage beaucoup», a souligné cette entrepreneure.

«Le développement économique de la région est une grande préoccupation pour moi. J’aime rendre des projets à terme, c’est ma force. De plus la population est vieillissante dans les petits villages, il faut garder une équité avec les grands centres. La santé et le bien-être des gens, voilà ce qui me motive également», a noté Mme Lajoie. La candidate s’est aussi portée à la défense du projet de prolongement de l’autoroute 20 : «c’est un dossier provincial, mais le fédéral est là pour soutenir la province.»

Jusqu’à maintenant, deux autres candidats ont fait connaître leurs intentions dans Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques, soit le député Maxime Blanchette-Joncas du Bloc québécois et France Gagnon pour le Parti conservateur du Canada.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Rimouski est une forteresse socialiste ...les Rimouskois sont communistes a 66% sont syndicalistes et aiment les honneurs...

    C' est la faille, le point de faiblesse des Rimouskois de votre PQ BQ QS beaucoup de monde ventre rond a Rimouski qui ne travaillent pas fort .

    christian lepage - 2021-08-12 11:18