X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Ce n’est qu’un début pour Félix Rioux

durée 4 octobre 2022 | 00h11
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    À la suite du dévoilement du suffrage des élections générales provinciales dans la circonscription Rivière-du-Loup - Témiscouata ce 3 octobre, Félix Rioux du Parti québécois s’est classé deuxième. Pour le jeune homme de 22 ans, ce début en politique a dépassé ses attentes et l’encourage à se présenter à nouveau dans quatre ans.

    Le péquiste ne le cache pas, il se doutait que la Coalition Avenir Québec l’emporterait avec force. Son objectif était de terminer deuxième ou troisième avec un objectif de 15 % des voix. Présentement, 17, 6 % des voix citoyennes ont choisi M. Rioux. Selon lui, ce pourcentage prouve que les gens ont aimé sa campagne, mais aussi celle de son parti au national avec son chef Paul St-Pierre Plamondon élu dans Camille-Laurin.

    «Oui je suis un candidat du Parti Québécois, mais avant tout je suis un candidat de la région et je pense que c’est ce que les gens ont surtout aimé», avance le jeune homme. Il croit que son authenticité ainsi que sa franchise ont amené un vent de fraicheur dans la région. Selon lui, il s’est démarqué par la proposition de mesures régionales adaptées sortant des sentiers battus.

    Félix Rioux compte rester actif dans le monde politique et assurer une présence sur le terrain du comté dans les prochaines années. Il poursuivra notamment ses études à la maitrise en relations internationales, travaillera pour le Bloc Québécois, s’impliquera au sein du Parti Québécois ainsi que dans le comité national des jeunes du PQ. Le péquiste souhaite faire une différence, mais «surtout, ce que je veux faire, c’est travailler pour Rivière-du-Loup, Témiscouata et les Basques et travailler pour la cause d’un Québec indépendant un jour».

    «En région, les gens me l’ont dit : "Je reviens au bercail, je reviens au Parti Québécois parce que vous parlez des vraies choses et je me suis fait duper par la CAQ par rapport au fait qu’on parlait d’indépendance", car on l’a vu ce n’est pas un parti indépendantiste, mais fédéraliste», raconte le jeune homme. Il mentionne qu’en regardant le vote populaire, le parti a montré qu’il a sa place à l’Assemblée nationale et qu’il a des raisons d’être.

    L’issue de l’élection éveille quand même des craintes chez le péquiste : «En ce moment au Québec, les régions ont beaucoup été délaissées dans les dernières années surtout notre circonscription. J’espère que notre région va bien être représentée à Québec. Ma peur c’est justement ça que les régions soient les grandes oubliées avec un gouvernement majoritaire comme ça». Avec la fragmentation de l’opposition entre les quatre autres parties principaux, Félix Rioux espère que son chef, ainsi que celui de Québec Solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, s’épauleront sur les points communs de leurs partis. De cette manière, le péquiste croit que M. Legault n’aura pas le choix de concilier certaines choses ainsi que de changer son discours avec une opposition qui serait plus unie.

    Accompagné de ses proches, de ses amis et de son équipe de campagne, Félix Rioux a célébré les résultats du vote au-delà de ses espérances à Saint-Jean-de-Dieu. Plaisir et sourires étaient au rendez-vous. Le péquiste se réjouit de cette première élection et espère être de la prochaine, si l’occasion se présente à lui.
     

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    20 octobre 2022 | 14h43

    Conseil des ministres : Amélie Dionne ignorée 

    Malgré quatre années de travail auprès des ministres régionales Marie-Eve Proulx et Caroline Proulx, voilà que la nouvelle députée de Rivière-du-Loup-Témiscouata Amélie Dionne n’a pas été appelée à siéger sur le conseil des ministres du prochain gouvernement de la Coalition Avenir Québec.  Le premier ministre François Legault a plutôt opté pour ...

    20 octobre 2022 | 10h26

    Mathieu Rivest est assermenté

    Le nouveau député de Côte-du-Sud, Mathieu Rivest, a officiellement été assermenté le 18 octobre au Salon rouge de l’Assemblée nationale. C’est en compagnie des 89 nouveaux élus de la CAQ que M. Rivest a réalisé l’engagement solennel de servir les Québécois à titre de député avec honnêteté et justice.  «L’assermentation est un moment hautement ...

    19 octobre 2022 | 6h55

    La députée Amélie Dionne est assermentée 

    La nouvelle députée de la circonscription de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Amélie Dionne, peut officiellement siéger à l’Assemblée nationale. L’élue de la Coalition Avenir Québec a été assermentée lors d’une cérémonie organisée au Salon rouge de l’hôtel du Parlement, ce mardi 18 octobre.  Mme Dionne était accompagnée des 90 autres député(es) qui ...