X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

PQ : oui au prolongement de l’A-20, mais priorité à la route 132 

durée 29 septembre 2022 | 14h45
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    S’il était amené au pouvoir, le Parti Québécois s’engage à compléter le prolongement de l’autoroute 20 entre Notre-Dame-des-Neiges et Rimouski. La priorité serait toutefois de rendre la route 132 plus sécuritaire, selon le chef Paul St-Pierre Plamondon. 

    Lors d’un bref passage à Rivière-du-Loup sur l’heure du dîner, le 29 septembre, le chef du PQ a réitéré la position de son parti dans ce dossier qui touche également la circonscription de Rimouski qu’il espère conserver sous une députation péquiste. 

    «Il y a des projets comme celui-là qui sont nécessaires», a-t-il répondu à une question sur le sujet. 

    La veille, sur les ondes du 98,5 FM, au micro de Patrick Lagacé, M. St-Pierre Plamondon avait déclaré que des «choix intelligents» allaient devoir être faits à l’avenir en matière de construction de route. 

    Il n'avait toutefois pas caché que certains projets devraient tout de même être réalisés, et ce même s’ils soulèvent des défis environnementaux. Dans l’œil du chef, le pont à Tadoussac fait partie des exemples. L'autoroute 20, dans l’Est-du-Québec, s'ajouterait à la liste. 

    Aujourd’hui, Paul St-Pierre-Plamondon a répété que certains projets routiers pourraient être jugés «avec plus de sévérité» dans le cadre du virage que le parti compte prendre dans la lutte aux GES et à la crise climatique, mais que la question de sécurité demeurera toujours prioritaire. 

    «Nos choix sur les routes vont changer, mais jamais lorsqu’il est question de sécurité ou lorsqu’il y a des questions de services de base en cause. Évidemment que ces projets-là vont aller de l’avant», a-t-il souligné. 

    PRIORITÉ À LA ROUTE 132 

    Si le prolongement de l’autoroute 20 n’est pas exclu par le Parti québécois, ce n’est pas dire que la route 132 sera laissée à elle-même. Le candidat du Parti québécois dans Rivière-du-Loup-Témiscouata, Félix Rioux, a d’ailleurs assuré qu’elle sera priorisée.

    «On s’est prononcés à vouloir dynamiser et sécuriser la route 132 avant [de travailler sur l’autoroute]. Le dossier du prolongement vient à peine d’être ajouté au Plan québécois des infrastructures. C’est encore récent et beaucoup de choses sont à venir dans les prochains temps à ce niveau-là», a-t-il dit, lorsqu’il a été invité par son chef à commenter le dossier.

    «Le mot d’ordre en ce moment, c’est la 132 qui est vraiment prioritaire pour la sécuriser», a-t-il complété.  

    «ON SE RECONNAÎT»

    Une trentaine de personnes ont accueilli Paul St-Pierre-Plamondon à son arrivée au centre-ville de Rivière-du-Loup, vers 12 h 30. Après avoir quitté Montréal tôt en matinée, puis avoir tenu une conférence de presse à Québec, le chef s’est arrêté rapidement au Resto-Pub L’Estaminet, avant de repartir vers l’Est de la province. Des activités à Rimouski et Sainte-Flavie sont à l’horaire. 

    Dès sa sortie de l’autobus de campagne, le chef a été applaudi par les militants présents. Des cris d’encouragement ont également été lancés.

    «La campagne va bien, mais c’est aussi parce que les gens nous soutiennent là-dedans. Plus on reçoit d’interactions comme celles-ci, plus on repart avec une belle énergie. Merci d’être présents en si grand nombre», a-t-il répondu aux gens massés sur le bord de la rue Lafontaine, les encourageant à inviter leurs proches à aller voter. 

    «Plus on en parle, plus on parle de politique, plus on parle d’avenir, plus nos choix seront éclairés», a-t-il dit. 

    Quelques personnes rencontrées sur place n’ont pas caché être charmées par la personnalité du chef. Plusieurs apprécient sa campagne, estimant qu’elle est authentique, respectueuse et axée sur les idées. 

    «On se reconnaît là-dedans», a confié une électrice de la circonscription. 

    Sur le terrain, l’équipe du candidat Félix Rioux ne cache pas sentir un engouement certain depuis les débats télévisés, où Paul St-Pierre-Plamondon a très bien performé, selon de nombreux analystes. Ces derniers jours, les citoyens ont d’ailleurs été très nombreux à venir à sa rencontre lors de sorties sur le terrain. 

    Quant à la campagne de son candidat, Paul St-Pierre-Plamondon s’est dit fier du travail accompli dans Rivière-du-Loup-Témiscouata. Il estime que Félix Rioux a dignement représenté le parti ces dernières semaines.

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    20 octobre 2022 | 14h43

    Conseil des ministres : Amélie Dionne ignorée 

    Malgré quatre années de travail auprès des ministres régionales Marie-Eve Proulx et Caroline Proulx, voilà que la nouvelle députée de Rivière-du-Loup-Témiscouata Amélie Dionne n’a pas été appelée à siéger sur le conseil des ministres du prochain gouvernement de la Coalition Avenir Québec.  Le premier ministre François Legault a plutôt opté pour ...

    20 octobre 2022 | 10h26

    Mathieu Rivest est assermenté

    Le nouveau député de Côte-du-Sud, Mathieu Rivest, a officiellement été assermenté le 18 octobre au Salon rouge de l’Assemblée nationale. C’est en compagnie des 89 nouveaux élus de la CAQ que M. Rivest a réalisé l’engagement solennel de servir les Québécois à titre de député avec honnêteté et justice.  «L’assermentation est un moment hautement ...

    19 octobre 2022 | 6h55

    La députée Amélie Dionne est assermentée 

    La nouvelle députée de la circonscription de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Amélie Dionne, peut officiellement siéger à l’Assemblée nationale. L’élue de la Coalition Avenir Québec a été assermentée lors d’une cérémonie organisée au Salon rouge de l’hôtel du Parlement, ce mardi 18 octobre.  Mme Dionne était accompagnée des 90 autres député(es) qui ...