Publicité

23 septembre 2022 - 13:37

Félix Rioux veut prendre soin de sa région

La thématique de la santé en est une qui a été récurrente au cours des deux dernières années, indique le Parti Québécois et qu’il s’agit aussi d’un sujet très présent dans la présente campagne électorale. À cet effet, le candidat du Parti Québécois dans la circonscription de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Félix Rioux, a poursuivi sa campagne en rencontrant des organismes qui gravitent dans la sphère de la santé et des services sociaux. 

Il a profité de ces rencontres cueillir de l’information sur les enjeux du milieu et apporter ses propositions. «Je souhaite que dans Rivière-du-Loup, le Témiscouata et les Basques, la population ait accès à des soins de proximité», confie-t-il. D’après lui, cela passe par une meilleure accessibilité à la première ligne de soins physique et de santé mentale dans la région. Le Parti Québécois souhaite augmenter les heures d’ouverture des CLSC et des cliniques publiques, miser davantage sur les soins à domicile et le réseau communautaire. Un gouvernement péquiste souhaite mettre fin aux listes d’attentes en santé mentale en mettant en place un service de psychothérapie accessible et universel. 

«Nous souhaitons favoriser la télémédecine lorsque c’est possible et augmenter les compensations offertes aux patients pour le coût d’une nuitée et pour les déplacements routiers pour obtenir des soins de santé. Ces mesures permettront de rapprocher les options en matière de soins des gens qui ont parfois beaucoup de route à parcourir pour se faire soigner. Et lorsque les gens devront se déplacer en raison d’un soin, ils seront indemnisés convenablement, ce qui est primordial dans une région aussi vaste que la nôtre. Avoir des soins de proximité ça veut aussi dire prendre soin de nos soignants. Nous voulons valoriser les professions du milieu de la santé en leur offrant davantage d’autonomie et de meilleures conditions de travail. De valoriser notre personnel soignant, ça va éviter les découvertures dans des services de proximité que nous avons déjà dans la région comme le service d’obstétrique de l’Hôpital de Notre-Dame-du-Lac», a déclaré le candidat péquiste. 

Félix Rioux a également eu la chance d’aller à la rencontre de la division bas laurentienne de l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) afin de discuter de la situation des aînés dans la région. M. Rioux se dit très sensible à la situation des aînés dans la région. Il soutient d’ailleurs qu’au Québec les plus de 50 ans représentent 40,6% de la population, contre 48,6% dans la circonscription et que cette proportion dépassera les 50% en 2026. 

Souhaitant composer avec ce défi démographique, Félix Rioux soutient qu’un gouvernement du Parti Québécois doublerait les montants maximaux des programmes d’adaptation de domicile afin de conserver les gens le plus longtemps possible à la maison. Il mentionne également que le Parti Québécois triplerait le nombre d’heures en soins à domicile d’ici 5 ans en utilisant 50% du budget des soins de longue durée. Félix Rioux souhaite que les aînés puissent contribuer à endiguer la pénurie de main d’œuvre actuelle en laissant les aînés contribuer tout en ne les pénalisant pas. Il mentionne que son parti permettrait l’arrêt des cotisations au RRQ pour les 65 ans et plus et offrirait un rabais d'imposition de 15 % sur les derniers 35 000 $ déclarés en revenus chaque année. 

Pour le jeune candidat de 22 ans, prendre soin de sa région c’est également prendre soin d’elle en matière d’environnement. Félix Rioux martèle que ce dossier est prioritaire pour la santé et le bien-être des populations actuelles et futures. C’est pourquoi il souhaite tout comme son parti mettre en œuvre une politique environnementale autour du concept d’économie circulaire en favorisant notamment l’écoconception des produits dans une perspective de lutte contre l’obsolescence programmée, des pratiques de recyclage plus efficaces, ainsi que les circuits courts de production-consommation. M. Rioux cite d’ailleurs à titre d’exemple l’entreprise Champ Gauche de Saint-Arsène et Malterre de Rivière-du-Loup. Il s’agit selon lui de précurseurs d’une économie plus verte qui représente le futur de la nation québécoise.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:

Les commentaires qui n'auront pas de nom et prénom ne seront pas publiés
Les pseudonymes ne sont pas acceptés





Nétiquette

infodimanche.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. Les commentaires anonymes, signés sous un pseudonyme et sans une adresse de courriel valide, ne seront pas publiés. Les commentaires négatifs feront l’objet d’une analyse sérieuse et d’une stricte modération. De plus, l'écriture phonétique, l’utilisation d’émoticônes - d’émojis et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, infodimanche.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.