Publicité

20 septembre 2022 - 12:19

Myriam Lapointe-Gagnon : Une Révolution transport nécessaire dans la région

La candidate solidaire Myriam Lapointe-Gagnon est convaincue qu’une Révolution Transport dans Rivière-du-Loup-Témiscouata est nécessaire et amènerait des retombées économiques et sociales importantes pour la région. Elle se dit fière du plan de son parti afin de réduire l’impact environnemental et de nourrir la vitalité économique du comté par son projet de transport en commun.

Considérant que le transport est la première source de diffusion de gaz à effet de serre au Québec, mais qu'il est à la fois le moyen obligatoire pour beaucoup de gens pour se rendre au travail, pour briser l'isolement, et pour accéder aux services dont ils ont besoin, Québec Solidaire se sent dans l'obligation d'agir. Le parti propose donc un plan structurant qui permet d'utiliser la ressource hydro-électrique afin de mettre sur pied un grand projet de transport en commun comprenant Québec Rail (4000 km de route), puis Québec Bus (1140 km de voies ferrées) desservant cinq grandes lignes sur tout le Québec. 

Le but de cette annonce est d’offrir plus d’options de déplacement pour les gens, lier et désenclaver les régions, permettre aux personnes qui ont moins de moyens financiers ou simplement qui souhaitent délaisser la voiture de pouvoir se déplacer librement, à moindre coût, confortablement et de façon efficace. Rappelons que ce projet de révolution transport inclut aussi le développement de réseau d’autopartage. C'est une solution qui s’adaptera aussi bien à la réalité des villes et villages de plus petites tailles.

La candidate solidaire dans Rivière-du-Loup-Témiscouata s’insurge: «Dans un pays aussi développé que le nôtre, je ne comprends pas comment ça se fait qu’on n’a pas déjà un tel service.» Elle poursuit en mentionnant que depuis la  Révolution tranquille, il y a peu ou pas de propositions ou de réalisations de projets d’envergure qui adressent la suite du monde, desquels pourront être fiers les enfants. «Notre plan Révolution Transport s’inscrit en plein dans le sillon qu’a laissé le grand projet de nationalisation de l’hydroélectricité initié dans les années 30 et complété par le gouvernement de René Lévesque dans les 60. C’est un projet dont nous avons besoin et ça concerne autant les grandes villes que les régions. C’est un projet digne de 2022, puis c’est rassembleur!». se réjouit Myriam Lapointe-Gagnon. 

Cette dernière tient aussi à préciser l’importance que le parti accorde à la consultation des citoyens ainsi que des experts pour la réalisation de ce projet novateur. En effet, elle souligne qu’un gouvernement solidaire tient mordicus à travailler en partenariat avec les MRC et les villes pour définir et mettre en place un réseau qui souhaite répondre aux besoins réels des gens. 

Québec Solidaire souhaite rappeler que ce sont les personnes qui vivent à l’extérieur des grands centres urbains qui sont les plus touchés par le manque d’options relatives au transport. Le parti énonce que les coupures de services ont été nombreuses sous le gouvernement Legault et ce laisser-aller désavantage grandement les régions. 

Myriam Lapointe-Gagnon considère que le projet Révolution Transport serait un allié inestimable pour l’économie de la région. Elle croit que cela permettrait une circulation facilitée sur le territoire, un aspect non négligeable pour beaucoup de nouveaux arrivants, en plus du cadre touristique qui serait considérablement amélioré.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article