Publicité

19 septembre 2022 - 14:58 | Mis à jour : 16:31

La CAQ promet un plus grand accès au territoire

La candidate de la Coalition Avenir Québec dans la circonscription de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Amélie Dionne, est heureuse de l’annonce faite par le chef de la CAQ et premier ministre du Québec, François Legault, de la mise en valeur de la grande richesse qu’est le patrimoine naturel québécois. 

Si la CAQ est élue le 3 octobre prochain, elle s’engage à investir 300 millions de dollars pour créer trois nouveaux parcs nationaux incluant celui de la Côte-de-Charlevoix et à procéder à l’agrandissement de cinq parcs incluant le Parc national du Bic. Elle promet aussi d’allouer un soutien de 150 millions de dollars aux villes et municipalités pour leur permettre de créer et mettre en valeur des espaces verts, et d’améliorer l’accès aux plans d’eau. 

«J’aime le Québec et j’aime notre territoire. Je suis tellement fier de la beauté de nos lacs, de nos forêts et de nos parcs. Ces paysages appartiennent à tous les Québécois. Et on veut que tous les Québécois puissent y avoir accès. On veut protéger la beauté du Québec pour que nos enfants et nos petits-enfants puissent en profiter», a dit François Legault. 

Amélie Dionne souhaite rendre les paysages de la région plus accessibles au public et promet, si elle est élue le 3 octobre, de prêter une oreille attentive aux municipalités qui auront des projets à soumettre. Elle accueille par ailleurs avec enthousiasme l’engagement de bonifier le Sentier national au Québec dont l’un des tronçons s’étend de Trois-Pistoles à Dégelis. 

«Les citoyens de Rivière-du-Loup-Témiscouata sont fiers de leur région. Ce qu’on propose, c’est de la mettre en valeur en transformant des terrains en espaces verts, et en aménageant des berges et des plages qui contribueront à la qualité de vie de tous. Je suis convaincue que ce projet ralliera l’ensemble de nos communautés», affirme Amélie Dionne. 

Afin de protéger le patrimoine naturel du Québec, la CAQ s’est également engagée à investir 75 millions de dollars dans la création d’aires protégées et à les rendre accessibles au public à des fins récréatives.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article