Publicité

17 septembre 2022 - 15:15 | Mis à jour : 18:01

François Legault s’arrête de nouveau à Rivière-du-Loup 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Pour une deuxième fois en quelques semaines, le premier ministre François Legault a effectué un bref passage à Rivière-du-Loup, le temps de diner, ce samedi 17 septembre. Pour l’occasion plusieurs dizaines de partisans de la Coalition Avenir Québec (CAQ) étaient réunis à l’Auberge de la Pointe. 

En direction de Lévis, après une annonce effectuée à Rimouski plus tôt en journée, le chef a pris le temps de venir dynamiser les troupes dans Rivière-du-Loup-Témiscouata. La candidate Amélie Dionne l’a accueillie les bras ouverts. Elle était aussi accompagnée de Mathieu Rivest et Maïté Blanchette-Vézina qui souhaitent tous les deux gagner leur élection dans Côte-du-Sud et Rimouski. 

Vers midi, c’est sous une pluie d’applaudissements et de cris d’encouragement nourris que François Legault a franchi le seuil de la salle où il était attendu. Il a serré des mains et salué les gens présents, avant de prendre la parole avec la candidate locale. 

«Assoyez-vous, nous ne sommes pas à la messe!», a-t-il d’abord lancé en faisant rire les militants qui se tenaient toujours debout. 

Dans un bref discours d’environ 5 minutes, François Legault a réitéré que la CAQ était le parti des régions, soulignant qu’une «belle annonce» pour la revitalisation des villages allait avoir lieu prochainement. «Actuellement, des petits villages ont de la difficulté à offrir des services de proximité», a-t-il dit, laissant entendre des mesures pour améliorer la situation. 

Il a aussi rappelé ce qui a été fait dans les deux dernières années de pandémie, assurant que les mesures imposées et les choix effectués par le gouvernement ont permis de sauver des vies dans un contexte inconnu. «Certains ont essayé de sauver des votes pendant la pandémie, mais nous, on a sauvé des vies et je pense que c’est important de se rappeler de ça», a-t-il déclaré. 

Enfin, sur la question de l’inflation, le chef de la CAQ n’a pas manqué une occasion de piquer Québec solidaire et son porte-parole Gabriel Nadeau-Dubois. «Ce n’est pas le temps de mettre de nouvelles taxes oranges. C’est le temps de remettre de l’argent dans le portefeuille des Québécois», a-t-il soutenu, pesant fort sur la complexité de l’application des taxes du parti de gauche. 

«C’est important, actuellement, de faire le comptable. D’enlever des taxes, de réduire les impôts et de remettre de l’argent aux Québécois. C’est ça être connecté sur la population […] Les gens ne veulent pas qu’on ajoute des taxes oranges. C’est pourquoi il faut continuer avec un parti pragmatique, avec la CAQ.»

Plus de détails suivront…
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • J'ai de la misère à croire cela, car il n'avait même pas 5 minutes pour discuter avec l'animateur du samedi matin , Jean Brisson de Rimouski, qui à l'âge vénérable de 91 ans est capable de nous informer et nous divertir à tous les samedi. C'est déplorable la décision que M.Legault a prise. être disponible pour les citoyens, c'est important, surtout envers les personnes âgées.

    Réal Lafrance - 2022-09-18 21:09