Publicité

18 septembre 2022 - 10:17

En Côte-du-Sud, la CAQ veut développer le savoir

Le candidat de la Coalition Avenir Québec dans Côte-du-Sud, Mathieu Rivest, réitère qu’il souhaite travailler sur tous les enjeux de Côte-du-Sud s’il est élu aux prochaines élections. 

Étant résident de Côte-du-Sud et ayant parcouru le territoire d’ouest en est et du nord au sud depuis plusieurs années, M. Rivest remarque avec enthousiasme la vitalité et le dynamisme des villages ainsi que la vision entrepreneuriale et remarquable qui caractérise nos centres urbains. À chaque instant de la présente campagne, il se sent motivé par les idées et les aspirations de chacun d’eux. 

«J’ai envie d’agir à titre de facilitateur pour toutes les sphères de notre communauté de Côte-du-Sud. Je suis fier des actions réalisées lors des quatre dernières années par la CAQ. Je suis aussi fier des investissements annoncés sur tout le territoire et particulièrement pour notre pôle de formation. C’est ce qui fait en sorte que je veux m’engager à contribuer aux mieux-être de notre collectivité en plus de soutenir avec proactivité les organisations novatrices de notre territoire», affirme le candidat. 

Sensible aux actions entreprises en lien avec la mobilisation à l’égard du programme de médecine vétérinaire annoncé à l’automne 2020, il souhaite se tourner vers l’avenir et assurer un leadership fort. 

Avec les opportunités réelles et concertées qui favorise le pôle important qu’est La Pocatière avec son Cégep, ses centres d’expertises et de recherche, l’Institut de technologie agroalimentaire du Québec et toutes les organisations qui placent le partage des savoirs au premier plan de leur mission, M. Rivest en raison de son expertise acquise au cours des années saura soutenir le développement régional. 

«Il est évident que je souhaite être un député qui agira avec leadership afin de pérenniser le pôle de formation et de valoriser l’expertise qu’offre notre milieu. Avec la connaissance des besoins que nous avons en termes de formation, nous serons en mesure de travailler à la mise sur pied de nouveaux créneaux, de nouvelles offres et, pourquoi pas, de démontrer que le temps est venu d’obtenir une plateforme universitaire afin de compléter le cursus scolaire sur le territoire, Il y a de la volonté et l’ouverture de la part de la Coalition avenir Québec afin de décentraliser les programmes de formation. Toute une opportunité et tout un chantier de travail ! Mes activités passées témoignent de mon engagement pour le milieu de l’éducation dont celui de La Pocatière. De plus, j’ai la ferme conviction qu’il faudra agir en synergie afin de compléter ce pôle unique que nous souhaitons tous chérir et voir se déployer», a complété Mathieu Rivest. 

Enfin, il rappelle qu’il désire être la voix pour toute la population de Côte-du-Sud et qu’il travaillera pour tous les citoyens, organismes communautaire les municipalités et les villes afin qu’elles aient une voix qui portera leurs dossiers et préoccupations à l’Assemblée nationale.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article