Publicité

17 septembre 2022 - 10:12

Des solutions à la pénurie de main d’oeuvre

Après de nombreuses rencontres des plus intéressantes avec les personnes intervenant dans les milieux municipaux, communautaires, économiques et sociaux, le candidat solidaire Guillaume Dufour est à même de constater que la pénurie de main-d’œuvre est une préoccupation partagée par tous.

Il mentionne qu’elle se fait sentir autant dans les entreprises, petites ou grandes, que dans les services publics et les groupes communautaires. «Ce n’est pas facile d’attirer de la main-d’œuvre dans notre région quand il manque de logements et de places en garderie. Heureusement, il y a des solutions à ces problèmes», soutient M. Dufour. Québec solidaire s’est engagé à construire des logements sociaux (50 000), à faciliter l’achat d’une première propriété (10 000) et à développer les services de garde (un enfant, une place), entre autres avec des micro-CPE dans les petites localités. «Ce sont des investissements qui contribueront à attirer des gens et à faire en sorte qu’ils restent dans la région», a ajouté Guillaume Dufour.

Il indique que l’immigration est également essentielle pour combler les besoins de main-d’œuvre et atténuer le déclin démographique de la région. Toutefois, il explique qu’il est nécessaire de bien accueillir les personnes immigrantes et de faciliter leur intégration à la vie des communautés. Pour ce faire, Québec solidaire s’est engagé à créer des carrefours d’accueil dans les régions, investir dans la francisation en entreprise et mettre en place une voie rapide pour l’immigration permanente en région.

«Ce qu’on veut, comme on me l’a dit à plusieurs reprises, c’est de faciliter l’installation permanente des travailleurs immigrants et de leur famille. Pour le moment, la réglementation gouvernementale est plus contraignante que facilitante. Les propositions de Québec solidaire en immigration ont bien du sens et, surtout, elles sont bien adaptées à la réalité de notre région», a conclu M. Dufour.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article