Publicité

22 août 2022 - 13:02

Québec solidaire s’engage à créer une Prestation poupons

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

De passage à Cacouna ce lundi 22 aout, le porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, accompagné par la candidate de la circonscription de Rivière-du-Loup-Témiscouata Myriam Lapointe-Gagnon, a annoncé que si son parti est élu le 3 octobre prochain, il créera un nouveau programme d’aide financière s’adressant aux parents qui attendent une place en garderie.

Cet engagement est directement inspiré des revendications du mouvement Ma place au travail, fondé par Mme Lapointe-Gagnon avant son implication en politique active. La Prestation poupon proposée par Québec solidaire représente un montant de 870 $ par mois pour «venir en aide aux familles qui attendent une place en garderie et qui ont épuisé leurs prestations du Régime québécois d’assurance parentale». Elle serait destinée aux parents d’enfants de moins de 18 mois.

«En ce moment même au Québec, il y a des milliers de parents, souvent des mères, qui retardent leur retour au travail parce qu’ils ne trouvent pas de places en garderie. Ça fait reculer l’égalité entre les hommes et les femmes. En pleine crise d’inflation, c’est un stress financier inacceptable sur les épaules de bien des familles», indique Gabriel Nadeau-Dubois. Cette prestation entrerait en vigueur une fois que les prestations du RQAP échues. Elle représenterait un montant environ 137 M$ lors de la première année d’un éventuel gouvernement mené par Québec solidaire.

Myriam Lapointe-Gagnon est d’avis que la Prestation poupons pourrait représenter une solution rapide dans l’attente de la création de places en services de garde par le gouvernement du Québec. «Se priver d’un salaire pour un couple, c’est déjà terrible. Imaginez un instant ce que ça signifie pour une famille monoparentale. Ça n’a pas de sens. Ce n’est pas normal qu’au Québec en 2022 que leur seule option, c’est l’aide sociale», précise la candidate dans la circonscription de Rivière-du-Loup-Témiscouata.

Pour Gabriel Nadeau-Dubois, le recrutement de Myriam Lapointe-Gagnon dans le giron de Québec solidaire vient donner la crédibilité nécessaire au parti pour prouver qu’il peut «régler la crise dans le domaine des services de garde au Québec». Il présente par ailleurs la candidate de Rivière-du-Loup-Témiscouata comme l’un des piliers de l’équipe solidaire en 2022. 

Rappelons que le comité de Québec solidaire dans Rivière-du-Loup-Témiscouata a inauguré son local électoral, situé au 10, rue de la Cour à Rivière-du-Loup le 21 aout en prévision du déclenchement des élections provinciales dans les jours à venir.

Publicité


Publicité

Commentez cet article