X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Incursion documentaire au cœur de la sylviculture dans l’Ouest

Chargement du vidéo
durée 29 mars 2024 | 06h59
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    Voir la galerie de photos

    Le film documentaire «Sylvicola» du réalisateur Jean-Philippe Marquis, originaire de Saint-Arsène, sera présenté au cinéma Princesse de Rivière-du-Loup le 1er avril à 19 h. Situé dans les forêts de la Colombie-Britannique, ce long métrage est à la fois une lettre d’amour aux forêts anciennes et une réflexion sur la déforestation à grande échelle de la côte Ouest.

    Le cinéaste pose un regard artistique et montre la beauté dans la dévastation, tout en laissant place aux personnages qui apparaissent dans le documentaire. «Je parlais avec des bucherons pour qu’ils expliquent le sentiment qu’ils ont de couper ces arbres qui ont parfois 1 000 ans. C’est une réelle tristesse pour certains travailleurs, qui se demandent s’ils ont le droit [de les couper]», explique Jean-Philippe Marquis. Il explore le conflit interne qui déchire les travailleurs forestiers. Ces derniers pratiquent ce métier parce qu’ils aiment la forêt, mais ils doivent la détruire.

    «’’Silvicola’’ utilise des vignettes sinueuses et des paysages sonores industriels pour explorer les tensions et les dilemmes entre la marchandisation et la conservation. Contemplatif et sensoriellement immense, ‘’Silvicola’’ plonge le spectateur dans des espaces et des sites de travail éloignés, normalement cachés à la vue, de la verdure des canopées anciennes au gigantisme destructeur de la récolte mécanique, en passant par le rythme abrutissant des pépinières de jeunes arbres», peut-on lire dans la description de ce film.

    «Sylvicola» est déjà sorti en salles à Montréal dans des cinémas indépendants. Il sera également projeté à Québec et Rimouski, avant d’être présenté en Colombie-Britannique. Le réalisateur est aussi un travailleur forestier qui a planté des arbres dans le Nord-du-Québec, en Alberta et en Colombie-Britannique, où il habite maintenant.

    La projection du 1er avril au cinéma Princesse sera suivie d’une discussion avec le réalisateur. Le film sera présenté en anglais, avec des sous-titres en français.

    Ce long métrage a été présenté pour la première fois au Festival international du documentaire Hot Docs 2023, où il a remporté le prix John Kastner. Il a aussi été présenté en première à DOXA, Planet in Focus (Meilleur film canadien), aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal et au Vancouver Mountain Film Festival (Meilleur film environnemental).

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 10h03

    Une seconde soirée-spectacle d’envergure pour les Arabesques de Rivière-du-Loup

    À la suite du vif succès remporté lors de la première édition de sa soirée-spectacle de patinage artistique tenue en 2023, les Arabesques récidivent avec une seconde édition, qui se tiendra le samedi 20 avril, dès 19 h, au Centre Premier Tech de Rivière-du-Loup. En plus des numéros de patinage artistique qui y sont présentés, le club intègrera de ...

    15 avril 2024 | 6h31

    Sortie 2024 : exposition de fin d’études en arts visuels

    Les élèves en Arts visuels du Cégep de Rivière-du-Loup qui termineront leur parcours collégial en mai prochain présentent Sortie 2024, une exposition qui met en valeur des travaux réalisés au cours des deux dernières années de ce programme d’études préuniversitaires. L’exposition réunira une soixantaine d’œuvres qui témoigneront des différentes ...

    13 avril 2024 | 14h27

    Mise en vente de la carte de membre de Rivière-du-Loup en spectacles

    Rivière-du-Loup en spectacles annonce la date de la mise en vente de sa nouvelle carte de membre, le mercredi 17 avril à midi. Elle offrira plusieurs avantages tout au long de la saison 2024-2025. En plus de soutenir son diffuseur régional, la clientèle obtiendra de nombreux privilèges à l’achat : préventes exclusives 48 heures avant le grand ...