X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Pascal Plante est la tête d’affiche du festival de cinéma de Rivière-du-Loup

durée 13 décembre 2023 | 15h34
  • Le festival de cinéma Vues dans la tête de Rivière-du-Loup dévoile Pascal Plante comme tête d’affiche de sa 12e édition, qui se déroulera du 15 au 18 février.

    C’est avec trois longs-métrages et de nombreux courts-métrages que Pascal Plante se dévoile aux cinéphiles du Québec et du monde entier. Après avoir vu ses œuvres primées et sélectionnées partout à travers le monde, notamment en compétition officielle à Cannes, à Slamdance et à la Berlinale, le jeune cinéaste posera quelques jours ses valises à Rivière-du-Loup pour y présenter son univers cinématographique.

    Se décrivant lui-même comme un «cinéphile devenu cinéaste de fiction aux tendances de documentariste», Pascal Plante guidera les cinéphiles de Rivière-du-Loup à travers une programmation à son image, teintée de ses inspirations, de son imaginaire et de ses rencontres. On y trouvera notamment son dernier long-métrage, «Les chambres rouges». Présenté en première mondiale en 2023 au prestigieux festival Karlovy Vary de République Tchèque, ce plus récent opus de la filmographie de Pascal Plante sera lancé en première au Canada au festival Fantasia de Montréal, en aout dernier, où il remportera quatre prix, dont le Cheval Noir du meilleur long métrage.

    L’organisation de Vues dans la tête travaillera en collaboration directe avec Pascal Plante dans l’élaboration de sa programmation. Comme par les éditions passées, le festival ne se limitera pas aux seules projections, mais proposera au grand public des rencontres avec des artisans du cinéma sous forme de tables rondes, classes de maître et soirées festives.

    La programmation complète du festival sera dévoilée en janvier. Les macarons-passeports sont toutefois en vente dès maintenant, au vuesrdl.com.

    Encore cette année, le festival offre aux réalisateurs ayant un projet porteur en documentaire de rencontrer des producteurs et des distributeurs lors d’une activité de maillage, le vendredi 16 février en matinée. Les inscriptions pour la 4e édition du maillage, une activité présentée par la SODEC, sont ouvertes jusqu’au 15 janvier 2024.

    Les deux appels à projets de cette 12e édition de Vues dans la tête de sont également ouverts depuis quelques semaines.

    Le volet citoyen «Villes et villages en images», en collaboration avec la MRC de Rivière-du-Loup, le parc éolien de Viger-Denonville et de l’École des métiers du cinéma et de la vidéo, offre à quatre groupes de citoyens l’opportunité de vivre de l’intérieur l’expérience du septième art avec l’aide de techniciens et de cinéastes professionnels.

    Quant à elle, la compétition de courts-métrages «Court toujours !» reviendra à nouveau cette année, lors de la soirée du vendredi soir. Les courts-métrages d’une durée de moins de 20 minutes peuvent être soumis au jury de sélection jusqu’au 31 décembre.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    23 février 2024 | 6h02

    Maude Audet à la Forge à Bérubé de Trois-Pistoles

    Après non pas un, mais deux rendez-vous manqués en raison de la pandémie, L'œil de la tempête accueillera Maude Audet dans la chaleureuse Forge à Bérubé de Trois-Pistoles ce samedi 24 février à 20 h. Maude Audet est une force tranquille, lumineuse. Ayant tracé un sentier à son image dans le paysage artistique québécois, elle crée sa musique comme ...

    22 février 2024 | 13h58

    Le spectacle de Roch Voisine est maintenu à Rivière-du-Loup

    Malgré l’annonce du report de la tournée de Roch Voisine au Québec, en Ontario, en Belgique et en France cet hiver, la date de spectacle prévue à Rivière-du-Loup le 14 juin juin lors du Musique Fest est maintenue, a confirmé l’organisateur Steeve Drapeau. Le chanteur a subi une infection à l’oreille qui s’est aggravée. Les spécialistes ont jugé ...

    21 février 2024 | 6h58

    Le pied de nez d’Ariane Michaud à la beauté d’influence

    L’autrice Ariane Michaud, native de L’Isle-Verte, étale ses complexes d’antan comme une liste d’épicerie, en prémices de son livre autofictionnel «Ma laideur n’influence personne». Au fil de cette autofiction anatomique, elle décortique sa réflexion tout comme elle dissèque son corps. Un cheminement qu’elle aurait aimé lire lorsqu’elle était ...