X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

L’ile Verte au cœur du premier roman graphique de Michel Rabagliati

durée 24 avril 2023 | 06h30
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    L’ile Verte prendra vie sous la plume du bédéiste bien connu au Québec Michel Rabagliati. Elle sera au cœur de son tout premier roman graphique intitulé «Rose à l’île». Ce lieu de grande paix, où la vie prend un autre rythme, lui a inspiré cette nouvelle création. Il y raconte une semaine de vacances entre un père et sa fille, une autofiction.

    Après un passage à vide, une séparation, une fatigue professionnelle et le décès de ses parents, le personnage principal de sa série de bandes dessinées Paul, sent le besoin de faire le point.

    «L’ile, c’est plus horizontal, moins dans des cases, parce que je ne voulais pas la découper. C’est trop calme, presque monastique. Les traits sont au plomb, et les personnages s’échangent des dialogues. Il n’y a pas beaucoup de péripéties ni de grande aventure. Ça commence sur le traversier et ça finit sur le traversier. On suit Paul et Rose pendant cinq jours de vacances», explique Michel Rabagliati.

    Dans ce nouveau roman graphique de 256 pages, qui sera imprimé à 40 000 copies, le bédéiste a fait le choix de ne pas nommer l’ile noir sur blanc, afin de protéger les insulaires. Les gens de la région y reconnaitront toutefois plusieurs clins d’œil, dont ses paysages, son phare distinctif et le nom du traversier, le Peter-Fraser.

    «J’avais envie d’explorer ça [le roman graphique]. Ça s’y prêtait mieux. On voit les personnages jaser, marcher, regarder le décor et niaiser sur la grève. Je pense avoir fait le bon choix, ça cadre mieux avec l’environnement», ajoute le bédéiste.

    Il a mis environ deux ans de travail sur ce projet. Michel Rabagliati est un habitué du Bas-Saint-Laurent, étant tombé en amour avec la région au début des années 2000.

    «Le fonds de commerce de la région, ce sont les couchers de soleil. Tous les soirs, tu as un show. Tu amènes ta chaise sur le bord de l’eau et tu te dit ‘’bon, qu’est-ce qui va se passer ce soir’’. Parfois c’est orange, le lendemain c’est jaune, un autre soir le fleuve est complètement à plat. C’est changeant et c’est le fun à vivre et à regarder.»

    Avant de se lancer dans un projet de BD ou de roman graphique, Michel Rabagliati voulait s’assurer de bien connaître l’ile en s’y rendant pendant plusieurs années, assez pour en faire un portrait.

    «Il n’y a pas vraiment de péripéties, c’est notre vécu au jour le jour, nos conversations à bâtons rompus et nos réflexions, ajoute l’auteur du roman graphique. C’est la première fois que je fais autant de place à ma fille, devenue adulte. Ce livre lui est dédié. Paul est le personnage central quand même.»

    Michel Rabagliati est l’auteur de nombreuses BD, dont «Paul à Québec», «Paul à la maison», «Paul à la campagne», bref la série des Paul qui compte maintenant une dizaine d’ouvrages. Son roman illustré «Rose à l’ile», publié aux Éditions de la Pastèque sera disponible en librairie le 10 aout.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h02

    Maude Audet à la Forge à Bérubé de Trois-Pistoles

    Après non pas un, mais deux rendez-vous manqués en raison de la pandémie, L'œil de la tempête accueillera Maude Audet dans la chaleureuse Forge à Bérubé de Trois-Pistoles ce samedi 24 février à 20 h. Maude Audet est une force tranquille, lumineuse. Ayant tracé un sentier à son image dans le paysage artistique québécois, elle crée sa musique comme ...

    22 février 2024 | 13h58

    Le spectacle de Roch Voisine est maintenu à Rivière-du-Loup

    Malgré l’annonce du report de la tournée de Roch Voisine au Québec, en Ontario, en Belgique et en France cet hiver, la date de spectacle prévue à Rivière-du-Loup le 14 juin juin lors du Musique Fest est maintenue, a confirmé l’organisateur Steeve Drapeau. Le chanteur a subi une infection à l’oreille qui s’est aggravée. Les spécialistes ont jugé ...

    21 février 2024 | 6h58

    Le pied de nez d’Ariane Michaud à la beauté d’influence

    L’autrice Ariane Michaud, native de L’Isle-Verte, étale ses complexes d’antan comme une liste d’épicerie, en prémices de son livre autofictionnel «Ma laideur n’influence personne». Au fil de cette autofiction anatomique, elle décortique sa réflexion tout comme elle dissèque son corps. Un cheminement qu’elle aurait aimé lire lorsqu’elle était ...