X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Une exposition extérieure gratuite à Rivière-du-Loup

durée 19 mars 2023 | 15h03
  • La série d’expositions Espace sensible de artch se termine à Rivière-du-Loup au parc du Campus-et-de-la-Cité, du 23 mars au 22 mai. L’exposition extérieure gratuite «Courant d’arrachement» rassemble les œuvres de cinq artistes qui explorent la relation au paysage à travers un regard introspectif et contemplatif, invitant le public à (re)visiter ces scènes de réalités suspendues, de souvenirs imaginés et reconstitués.
     
    La commissaire de l'exposition, Mariane Stratis, artiste et commissaire de Rivière-du-Loup, a réuni le travail d’Alexandre Pépin, Bronson Smillie, Florencia Sosa Rey, Marion Paquette, Quang Hai Nguyen, artistes émergentes en arts visuels. C’est sous de magnifiques arches de couleur orange que prennent vie les œuvres des artistes.

    Les intéressés sont invités au vernissage en formule 5 à 7 le 23 mars à 17 h.
     
    Par sa définition, un courant d’arrachement est un flot de retour, un courant de déchirure, un fort courant qui entraîne en direction du large les eaux apportées par les grosses vagues qui se brisent sur les plages. Ce courant peut être accentué par une marée descendante. Partant de ce phénomène naturel, les œuvres de l’exposition «Courant d’arrachement» entrevoient le paysage et l’image comme point de retour ou de non-retour, un espace qui nous retient, qui se vit dans notre tête comme un souvenir à oublier ou à conserver. Ces œuvres sondent les lieux de l’imaginaire comme ancrage, un flot continu d’un retour à soi, un endroit qui nous habite, un flux incessant qui nous arrache pour y revenir doucement.
     
    L’exposition s’inscrit dans le cadre de la tournée panquébécoise Espace sensible, et est réalisée grâce au soutien financier du gouvernement du Québec. Cette série d’expositions extérieures organisées par artch - art contemporain émergent lance des conversations entre des créateurs de différentes villes ou régions et contribue à faire découvrir le talent remarquable d’artistes émergents d’ici, le tout, dans une optique de pérennisation de l’écosystème artistique québécois. C’est à Rivière-du-Loup qu’elle termine son périple d’une année.
     
    «Espace sensible contribue à l’une des missions fondamentales de artch, soit de démocratiser et de rendre accessible l’art contemporain hors des institutions d’exposition, indique Sarah Kitzy Gineau-Delyon, directrice. C’est un espace intime, comme un refuge au cœur de la ville où l’on peut voir et ressentir de l’art émergent.» 
     

    commentairesCommentaires

    0

    Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    19 mars 2023 | 13h02

    Annie Bélanger lance son premier polar noir

    L’auteure de Saint-Arsène Annie Bélanger publiera son tout premier roman noir intitulé «Neuf lunes» au début du mois de mai prochain. Elle a relevé ce défi qui lui a été lancé par un de ses proches il y a quelques années. «J’aime beaucoup les livres d’horreur depuis que j’ai 12 ou 13 ans. C’est le côté psychologique que je trouve le plus ...

    18 mars 2023 | 7h10

    L’autrice Kim St-Pierre signe son premier roman policier

    En pleine pandémie et durant son congé de maternité, la plus récente autrice des Éditions Goélette, Kim St-Pierre, a écrit son premier roman policier intitulé «Comme une ombre» Originaire de Saint-Pascal, Kim St-Pierre n’a pas hésité à situer son intrigue dans les rues de Montréal. L’enquêtrice Léa Beaumont se frottera au profileur de renom Jules ...

    17 mars 2023 | 6h59

    Patrick Lavallée au coeur d’un long métrage présenté au FIFA

    L’univers de l’artiste de L’Isle-Verte Patrick Lavallée se retrouve au centre d’un film intitulé «Le Gosseux des possibles». Le film fait partie de la sélection officielle des longs métrages au 41e Festival international du film sur l’art à Montréal. «Ils ont une approche axée sur l’humain, sur ma philosophie de création et de vie, la raison pour ...