Publicité

1 septembre 2022 - 09:25

Deux artistes louperivois finalistes du Prix à la relève artistique du Bas-Saint-Laurent

Les artistes Xavier Labrie (arts visuels, MRC de Rivière-du-Loup), Carole-Anne Roussel (musique, MRC de Rivière-du-Loup) et Patricia Ho-Yi Wang (musique, MRC de Rimouski-Neigette) sont finalistes du Prix à la relève artistique du Bas-Saint-Laurent 2022, a annoncé Culture Bas-Saint-Laurent le 31 aout.

 Le nom du ou de la lauréat.e sera dévoilé le 13 octobre prochain 17 h à la Forge à Bérubé à Trois-Pistoles lors du Gala de remise de prix de Culture Bas-Saint-Laurent. Décerné chaque année depuis 2003 par Culture Bas-Saint-Laurent, le Prix à la relève artistique au  Bas-Saint-Laurent vise à maintenir la vitalité artistique et à dynamiser la vie culturelle régionale, soutenir la création artistique des artistes de la relève, favoriser leur reconnaissance et contribuer à leur promotion.

Il est assorti d’une bourse de 2 000 $ offerte conjointement par les cégeps de La Pocatière, Matane, Rimouski et Rivière-du-Loup. De plus, CBSL offrira au ou à la lauréate une œuvre originale de l’artiste Patrick Lavallée (arts visuels, MRC de Rivière-du-Loup). Le choix des lauréat.e.s est déterminé par un jury mené par CBSL et composé d’artistes professionnel.le.s de la région.

XAVIER LABRIE

Le travail artistique de Xavier Labrie se caractérise par son approche multidisciplinaire de la sculpture. Bas-Laurentien, il est titulaire d’un Baccalauréat interdisciplinaire en arts de l’Université du Québec à Chicoutimi. Sa recherche picturale, gravitant autour des relations entre le plein et le vide, allie sculpture, mapping et photographie. Il a présenté son travail dans le cadre de nombreuses expositions, il a été reçu en résidence au Salzamt Atelierhaus en Autriche et son travail lui a valu de nombreuses distinctions. Actif au sein de Voir à l’Est et de Caravansérail, il entretient une démarche parallèle en Art public.

CAROLE-ANNE ROUSSEL

Originaire de Rivière-du-Loup, Carole-Anne Roussel est récipiendaire du prestigieux Prix d’Europe 2021. La soprano est appréciée pour la pureté de sa voix, ainsi que sa présence scénique naturelle. Elle est présentement artiste en résidence à la Chapelle musicale Reine Elisabeth de Belgique en plus d’avoir en main une maîtrise avec distinction du Conservatoire de musique de Québec. Au cours des dernières années, on a pu l’entendre dans plusieurs rôles avec les Jeunesses musicales Canada, à Highlands Opera Studio en Ontario, à Opera NUOVA en Alberta ainsi qu’à l’Opéra de Québec et à La Relève Musicale de Québec et au Conservatoire de musique de Québec. Elle a aussi chanté comme soliste lors de concerts avec l’Orchestre de l’Estuaire, l’Orchestre symphonique de Québec, avec l’Orchestre symphonique de Lévis, avec le Chœur des rhapsodes et avec Tempêtes et Passions.

PATRICIA HO-YI WANG

Montréalaise de naissance désormais néo-Rimouskoise, Patricia Ho-Yi Wang est née de parents d'origine cantonaise ayant grandi à Madagascar. Violoniste, podorythmiste et chanteuse en musique traditionnelle formée en violon pop et jazz, elle est active au sein de différents projets, soit Germaine (chanson traditionnelle québécoise féministe), Salicorne (musiques traditionnelles instrumentales) et le GGRIL (collectif de musique improvisée). Patricia se passionne aussi pour les récits de vie, notamment ceux de sa famille qui l’ont amenée à concocter un EP très personnel, HOYI, en cours de création. Elle mène actuellement un autre projet de création réunissant 5 autres interprètes et qui entremêle les musiques traditionnelles chinoise et québécoise ainsi que la musique improvisée.

Publicité


Publicité

Commentez cet article