Publicité

25 juin 2022 - 06:51

Un premier festival électro au centre-ville de Rivière-du-Loup

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Les amateurs de musique électronique seront bien servis à Rivière-du-Loup, le 13 aout prochain, alors qu’une journée de spectacles sera organisée au cœur de Rivière-du-Loup. Un événement qui deviendra une belle tradition, espère-t-on.

Le festival ÉlectroFest – le premier du genre à Rivière-du-Loup – réunira une douzaine de musiciens de la région et du reste du Québec entre 12 h 30 et 22 h, sur le terrain du 405 rue Lafontaine, entre le bâtiment de La P’tite Grenouille et celui du Bistro l’Intercolonial.

«Ça va être un grosse journée», assure le promoteur Alexandre Allard qui se produira lui-même sur scène en après-midi. «L’objectif, c’est de faire bouger les gens, amener du monde au centre-ville et faire découvrir la musique électronique. Je le fais pour le plaisir musical et celui de le partager.»

La journée débutera avec le chansonnier Marck Tério vers 12 h 45. Six DJ et producteurs de musique de de l’Est-du-Québec, soit Alexandre Allard, OWNX, JL, Tony Pats, ainsi que Mitchy Bwoy et Clovissio de Rivière-du-Loup, se produiront ensuite pendant 45 minutes chacun jusqu’à 18 h. 

Puis, place aux plus expérimentés avec Keven McKenna, Nick Miller, ZB2, TYME (de Rivière-du-Loup) et ROSSVEL pour des prestations d’une heure chacune. Ce dernier, un producteur de musique de Gatineau, est la tête d’affiche de la journée. «Il a joué dans de gros festivals comme Escapades et le Sunsation», souligne le promoteur. «Il m’a été référé et il a hâte d’être avec nous.»

Selon Alexandre Allard, la programmation permettra aux amateurs de musique électronique d’y trouver leur compte, mais aussi aux non-initiés de faire de belles découvertes.

«On veut que ce soit accessible. L’idée, c’est d’aller chercher des gens de tous les âges, mais surtout les jeunes adultes qui ne retrouvent pas vraiment dans l’offre de spectacle actuelle», dit-il. 

«Les artistes ont carte blanche et je leur fais confiance. Ils vont y aller avec l’énergie de la foule et se compléter. En après-midi, les locaux seront là pour le plaisir et pour performer devant leurs amis, leur famille, mais évidemment, on souhaite qu’il y ait foule.»

Quoi qu’il en soit, l’aménagement de la scène – unique – , les jeux de lumières et les écrans géants vaudront le détour, assure le promoteur. Les spectateurs auront aussi les pieds dans le sable, gracieuseté d’Espace Centre-Ville et d’une nouveauté avec le projet de LAFestive. 

«Une plage urbaine sera installée à cet endroit cet été et nous pourrons en profiter grâce à une belle collaboration avec l’organisme. Ça va être intéressant», ajoute-t-il, précisant que l’organisation offrira la vente de nourriture et de rafraichissements sur place.

Originaire de Victoriaville, Alexandre Allard a organisé plusieurs événements depuis son arrivée à Rivière-du-Loup en 2020. Il espère que l’ElectroFest puisse devenir un rendez-vous annuel et prendre de l’expansion au cours des prochaines années. Il n’est d’ailleurs pas exclu que l’ÉlectroFest 2022 puisse se poursuivre le dimanche 14 aout, mais cela sera confirmé ultérieurement. 

«C’est évident que j’aimerais amener des artistes de plus en plus gros chez nous. Mon rêve ultime, ce serait d’avoir trois scènes pour une fin de semaine complète avec différents styles de musique électronique. J’aimerais attirer des gens du Québec et du Nouveau-Brunswick, que les gens sachent qu’il y a un festival électro l’été à Rivière-du-Loup», explique-t-il. 

«C’est ce que je souhaite, mais on va y aller une étape à la fois. Rien ne se fait du jour au lendemain.»

Des billets à prix réduits seront disponibles en prévente sur le site de l’événement. L’organisation est aussi toujours à la recherches de partenaires et de commanditaires afin d’assurer le succès de la journée.  

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article