X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

L’école secondaire de Dégelis dévoile son nouveau laboratoire musical

Chargement du vidéo
durée 20 octobre 2021 | 16h03
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    Voir la galerie de photos

    Depuis la rentrée des classes en septembre dernier, les élèves de secondaire 1 à 5 de l’école secondaire de Dégelis jouent de la musique dans leur tout nouveau laboratoire musical, aménagé dans l’auditorium. Ils peuvent ainsi pratiquer la guitare, la basse, le clavier, la batterie, le piano et le chant seuls ou en groupe dans un environnement insonorisé, grâce aux technologies numériques.

    Le programme Arts-études de l'école secondaire de Dégelis a été au cœur d’importants changements au cours des derniers mois. Après deux ans passés sans pouvoir jouer d’instruments à vent, la structure d’enseignement a dû être modifiée. Un don d’Arsenal Média de 20 000 $ a permis à l’école secondaire de Dégelis de faire l’acquisition d’instruments de musique et d’équipements pour soutenir le Stage Band et faire la transition vers un environnement d’enseignement numérique. Maintenant, le programme compte deux formations musicales différentes, soit des groupes de musique avec des chanteuses et chanteurs et le Stage Band.

    «Les élèves ont migré d’instrument par obligation. À partir du mois de mars 2020 lorsqu’on a fermé les écoles, on n’a pas sorti les instruments à vent en raison du risque de transmission du virus […] Les 180 élèves de l’école inscrits en musique ont dû apprendre un deuxième ou un troisième instrument. On a racheté des guitares, des basses, des claviers. Tout ce qui est saxophone, trombone, trompette, les étuis ont été fermés jusqu’en septembre dernier», explique l’enseignant de musique à l’école secondaire de Dégelis, Dany Provencher.

    L’utilisation des technologies dans les stations individuelles de l’auditorium, situé au 2e étage, juste au-dessus de la classe de musique, permet aux élèves de progresser à leur propre rythme. Dany Provencher peut ainsi diriger les instrumentistes sur deux étages en répondant à leurs questions à distance. «Quand je vois musique à mon horaire, j’ai le sourire aux lèvres et ça me donne le gout d’aller à l’école […] Des fois tu n’avances pas à la même vitesse que les autres. Tu rattrapes ton retard individuellement avec des écouteurs sans déranger les autres», précise Cédric Blanchette, élève de 3e secondaire et membre du Stage Band de Dégelis.

    Les élèves ont maintenant tous des ordinateurs portables. «Les jeunes sont plus motivés que jamais. La cellule insonorisée est réservée cinq midis par semaine et il y a plus de groupes que jamais qui viennent pratiquer», ajoute M. Provencher. L’enseignant de musique souhaite maintenant que les jeunes qui se sont joints au programme d’Arts-études puissent enfin vivre un spectacle devant public, entendre des applaudissements et ressentir la fierté de représenter leur école sur une scène.

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 13h15

    Robert Morin : tête d’affiche de la 11e édition du festival Vues dans la tête de…

    Pour la 11e édition du festival louperivois Vues dans la tête de… qui se déroulera du 9 au 12 février 2023, l’organisation a annoncé que la tête d’affiche serait le réalisateur montréalais Robert Morin.  L’homme âgé de 73 ans qui est aussi scénariste, directeur de la photographie et acteur compte une trentaine d’œuvres à son actif. Dans sa ...

    5 décembre 2022 | 6h02

    Un court-métrage de Sarah Lajoie-Asselin remporte une mention d’excellence

    Le tout premier court-métrage professionnel de la réalisatrice louperivoise Sarah Lajoie-Asselin, intitulé «Sorry Mom» a reçu une mention d’excellence au festival de film «Canada Shorts» 2022. La cinéaste de Rivière-du-Loup est accompagnée par la compagnie de distribution Groupe intervention vidéo, qui permet à son film d’avoir un plus grand ...

    2 décembre 2022 | 6h56

    Appel de films pour «Court toujours!»

    Le festival Vues dans la tête de… ouvre à nouveau son appel de courts métrages dans le cadre de son programme compétitif «Court toujours!». La 11e édition de l’évènement louperivois se déroulera du 9 au 12 février 2023. Les réalisateurs qui ont bouclé une œuvre cinématographique de 20 minutes ou moins depuis le 1er janvier 2021 ou 2022 sont invités ...