Publicité

19 juillet 2021 - 06:29 | Mis à jour : 20 juillet 2021 - 15:32

Le Musée du Bas-Saint-Laurent en mode estival avec Rita Letendre

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Figure emblématique de l’art abstrait au Canada, l’artiste Rita Letendre est mise en valeur dans l’exposition estivale du Musée du Bas-Saint-Laurent à Rivière-du-Loup, intitulée Lignes de force. Elle compte plusieurs dizaines d’oeuvres d’une période phare de sa création, symbolisée par son motif de flèche qu’elle a développé à la fin des années 1960.

«L’objectif quand je suis arrivée au Musée il y a trois ans, c’était de m’approprier les oeuvres de la collection. Je voulais monter une exposition d’une femme artiste et c’était Rita Letendre qui se démarquait vraiment», explique la conservatrice du Musée du Bas-Saint-Laurent, Oriane A.-Van Coppenolle. La disposition de la salle d’exposition permet de reproduire le mouvement et les pointes des oeuvres de l’artiste.

L’exposition repose sur un corpus d’une trentaines d’oeuvres créées entre 1953 et 1980, la majorité de style hard edge, utilisant des formes géométriques et de forts contrastes créés par des couleurs vibrantes. On y retrouve aussi quelques tableaux témoignant de sa recherche picturale, inspirée par le mouvement, l’ombre et la lumière.

Une résidence de création de danse inspirée de cette exposition se tient du 12 au 23 juillet. La chorégraphe de Trois-Pistoles, Soraïda Caron, accompagnée des interprètes de Mars elle danse Geneviève Duong, Sébastien Provencher et Valérie Pitre, présentera le fruit de son travail le 23 juillet au Musée. Le musicien Raphaël D’Amours créera une trame sonore originale pour la résidence et accompagnera les artistes en direct lors de la prestation. La résidence de création de Soraïda Caron sera documentée par alignements | Mariane Stratis et les photos seront présentées dans l’exposition pendant la résidence. Au début du mois d’aout, une vidéo de la prestation de danse sera ajoutée dans un espace libre de l’exposition. Afin d’assister à la présentation du 23 juillet, deux plages horaires sont disponibles sous réservation, soit 15 h et 18 h. Ces présentations sont offertes gratuitement par le Musée du Bas-Saint-Laurent. Pour réserver : [email protected] ou 418-862-7547

Née à Drummondville en 1928 de parents abénakis et québécois, Rita Letendre s’est démarquée dès les années 1950 dans le milieu des arts montréalais. Elle s’est associé à Paul-Émile Borduas et aux artistes abstraits connus sous le nom d’automatistes. Rita Letendre a remporté le prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques en 2010. Elle a aussi été nommée officier de l’Ordre national du Québec (2002) et de l’Ordre du Canada (2005).

L’exposition Lignes de force mise sur pied par le Musée du Bas-Saint-Laurent est présentée du 8 juillet au 26 septembre. Elle prendra ensuite la route vers la Maison Hamel Bruneau de Québec, le Musée des beaux arts de Sherbrooke et le Centre Léo-Ayotte de Shawinigan. Elle permettra ainsi de faire rayonner à la fois le Musée du Bas-Saint-Laurent et l’artiste dans plusieurs autres villes québécoises.

À noter que les visiteurs ont aussi présentement accès à une exposition satellite de la 10e Rencontre photographique du Kamouraska dans le hall du Musée du Bas-Saint-Laurent. Les oeuvres des photographes Geneviève Thibault et Caroline Bolieu sont ainsi présentées.

Publicité


Publicité

Commentez cet article