Publicité

11 octobre 2020 - 06:30

Un poète du Témiscouata remporte un prix au Festival international de la poésie de Trois-Rivières

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

L’auteur Marc-André Villeneuve de Saint-Elzéar-de-Témiscouata a remporté le prix Piché de poésie 2020 de l’Université du Québec à Trois-Rivières, remis dans le cadre du Festival international de poésie de Trois-Rivières. Cette distinction, un hommage au poète Alphonse Piché, est accompagnée d’une bourse de 2 000$.

«À la fin du secondaire, un professeur m’a introduit à la poésie en nous faisant écrire un sonnet. La découverte poétique qui m’a capté est ‘’Regards et jeux dans l’espace’’ d’Hector de Saint-Denys Garneau. J’ai écrit jusqu’à la fin de l’université. J’ai recommencé à écrire il y a environ 20 ans, quand j’ai rencontré celle que j’aime», explique le poète Marc-André Villeneuve, un retraité de 71 ans.

Afin de participer à ce concours, il a dû soumettre vingt poèmes inédits. L’une des conditions de participation est aussi de n’avoir publié aucun ouvrage de poésie chez un éditeur connu.

Les commentaires du jury concernant ses créations sont par ailleurs plus que positifs. «Paysage poétique aux échos multiples, évoquant à la fois l'histoire, l'histoire personnelle comme celle des Patriotes, et les grands poèmes qui fondent la littérature québécoise, les vers nous offrent une poésie de l'affection aux accents lyriques, à l'imagerie sans fioritures ni affectation».

Voici l’un de ses poèmes soumis pour le prix Piché de poésie 2020, intitulé «Sous les tilleuls» :

à l’ombre des tilleuls

j’ai vu le chant du monde

illuminer les montagnes

une dernière fois

avant de se perdre au loin

 

peu à peu les couleurs

et toutes traces de prodiges

ont disparu

 

aucun miroir n’a gardé de reflets

 

puisqu’une fleur

fermée par la nuit

est devenue un ciel sans ciel

ainsi mes yeux

ont-ils délaissé les apparences

au profit des cimes en moi

Les membres du jury étaient l’écrivaine Hélène Dorion, l’écrivain et directeur des Éditions de La Grenouillère Louis-Philippe Hébert et Manon Brunet, professeure titulaire au Département de lettres et communication sociale à l’Université du Québec à Trois-Rivières.

M. Villeneuve a publié l’an dernier un recueil intitulé «Le vent en passant» aux Éditions de l’Arbre penché, une maison d’édition qu’il a lui-même démarrée. Cette œuvre est disponible à la Librairie J.A. Boucher et à la Librairie du Portage de Rivière-du-Loup.

Il a aussi été parmi les lauréats du prix national de poésie pour les ainés du Festival international de poésie de Trois-Rivières en 2015, 2016, 2017 et 2019. Marc-André Villeneuve suit les ateliers libres de poésie de Michel Pleau à l’Université du 3e âge de l’Université Laval. Il est possible de lire les poèmes de Marc-André Villeneuve sur le Web au lesarbrespenches.wordpress.com.

Publicité


Publicité

Commentez cet article