Publicité

26 mai 2020 - 06:59 | Mis à jour : 09:47

«Anti monochrome», le premier vidéoclip de Ski d’fond

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Le groupe de musique louperivois Ski d’fond a lancé son tout premier vidéoclip pour la chanson «Anti monochrome», le 20 mai dernier. Le court métrage, scénarisé par Loïc Lafrance et réalisé par Priscilla Winling du bureau Hertzfeld, a été tourné au Salon 600 de Rivière-du-Loup.

Le projet a débuté en solo au Camp Vive la Joie de Saint-Modeste, où Loïc Lafrance, alias Ski d’fond, était moniteur. «J’ai composé une chanson dans une intention très naïve pour un mariage de camp, c’est une source d’inspiration très joviale et candide. Quand on vit 24 heures sur 24 avec d’autres personnes, ça crée des remous d’émotions qui sont propices à la création», résume-t-il.

Ce dernier a parlé de son projet à ses amis au Cégep de Rivière-du-Loup qui ont tous impulsivement embarqué dans l’aventure. Grâce à Gabriel Chouinard à la guitare, Noé Bédard à la batterie et Léo-Gabriel de la Sablonnière à la basse, le groupe Ski d’fond a été formé en septembre 2019. À peine deux mois plus tard, ces quatre étudiants en sciences humaines du Cégep de Rivière-du-Loup ont remporté la finale locale de Cégeps en spectacle.

Une simple blague de faire un vidéoclip au bowling s’est finalement transformée en réalité, avec le soutien de la réalisatrice Priscilla Winling. Famille, amis, connaissances, équipe technique formée de jeunes professionnels et habitués du salon de quilles ont participé au tournage qui a duré trois jours. «Anti monochrome» raconte la «naïveté et l’intensité des premières amours, quand le monde devient plus coloré», pour reprendre les termes de Ski d’fond.

L’album, un EP, sera enregistré avec la collaboration du Rainbow Submarine de Rivière-du-Loup, dans le but d’encourager les initiatives musicales locales. «Si on décide d’investir ici, c’est tout le monde qui en profite. L’argent que l’on met dans nos séances d’enregistrement servira à payer l’équipement du studio et ça aidera tous les artistes de la région qui vont passer par là ensuite», ajoute Loïc Lafrance.

Le projet d’album et de spectacles estivaux a été ralenti en raison de la crise sanitaire. Le vidéoclip a toutefois pu être tourné en entier juste avant le confinement, ce qui a permis au groupe d’en faire le lancement le 20 mai. La postproduction s’est effectuée à distance. Les chansons sont prêtes, mais Ski d’fond attend d’avoir le feu vert pour les enregistrer en studio.

Publicité


Publicité

Commentez cet article