Publicité
15 février 2020 - 07:30

Luce Bélanger et son groupe Jazz Affair en nomination aux prix Juno

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

L’album «Wishes» du groupe de chant a cappella Jazz Affair est en nomination aux prix Juno dans la catégorie Album jazz vocal de l’année. La chanteuse soprano Luce Bélanger, originaire de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup, signe les arrangements de ce disque, en plus de joindre sa voix au sextuor.

«Ce n’est pas tous les jours qu’on est en nomination aux prix Juno. C’est une belle tape dans le dos pour un album que nous avons complètement autoproduit (…) Depuis deux ou trois ans, on travaille pour sortir du Québec, on a fait des spectacles en Colombie-Britannique, dans les Maritimes, dans les Prairies et aux États-Unis», explique Luce Bélanger.

Le groupe Jazz Affair s’est formé à l’Université Laval à Québec en 2009. Il est composé de Marie-Pier Deschênes (mezzo-soprano), Camille Legault Coulombe (alto), Luce Bélanger, Jean-François Aubin (ténor), Louis Laprise (baryton) et Christian B. Poulin (basse). Leur répertoire est un amalgame de standards de jazz et de chansons populaires auxquelles ils ajoutent une saveur jazz, grâce à leurs arrangements. Ils ont lancé leur tout premier album, «Jam» en 2017, puis «Wishes», en février 2019.

Au cours des dernières années, le chant a cappella a connu un regain de popularité grâce à la série de films musicaux «Pitch Perfect», ou «La note parfaite», au Québec. Ils permettent d’entrer dans le monde de la musique a cappella compétitive, avec des reprises de chansons populaires, rendant le tout très accessible. «Avec Jazz Affair, il y a une certaine densité dans les accords, on amène notre public ailleurs. Je suis en amour avec cette musique. Quand les notes vibrent ensemble, nous aussi, on se met à vibrer physiquement. Au début avec le groupe, on avait l’impression de se lancer sans filet, parce que si une seule voix tombe, c’est comme un château de cartes qui s’écroule. À force de travailler ensemble, tout se tient et c’est très solide. Notre expérience parle d’elle-même. Chacun des chanteurs de notre groupe est actif sur la scène musicale, et le projet Jazz Affair est complémentaire, nous ne nous y consacrons pas à temps plein», précise Mme Bélanger. Luce Bélanger a en poche un baccalauréat en piano classique de l’Université Laval et a ensuite décidé d’approfondir le chant avec une maitrise en jazz à l’Université McGill en 2014.

Les prix Juno sont remis par l’académie canadienne des arts et des sciences de l’enregistrement et le gala se déroulera cette année le dimanche 15 mars.

Publicité


Publicité

Commentez cet article