Publicité
7 février 2019 - 13:02 | Mis à jour : 9 février 2019 - 14:11

Kombini : de l’art clownesque pour toute la famille

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Un spectacle mettant en valeur l’art clownesque acrobatique sera présenté le samedi 9 février à 19h30 au Centre culturel Berger de Rivière-du-Loup. Kombini s’adresse à un public de huit ans et plus, mais le message qu’il porte résonne autant chez les adolescents et les adultes.

Ce spectacle, qui a pris trois ans à mettre sur pied, raconte l’histoire de deux clowns qui désirent travailler comme acrobates dans les plus grands théâtres du monde. Ils acceptent quand même un contrat pour une fête d’enfants pour gagner leur vie, mais rien de fonctionne. Ces deux artistes permettent au public d’explorer l’art clownesque comme une discipline à part entière du cirque.

«Pendant le spectacle, on rit beaucoup, mais ça nous amène aussi à réfléchir sur la vision que les gens ont du clown (…) L’inspiration du jeu clownesque russe, c’est dans l’esthétique et le mode de pensée. Il y a un visuel très fort, de gros costumes et des maquillages imposants. C’est plus qu’un clown joyeux, on sent aussi la misère humaine et la difficulté de la vie», explique le directeur artistique de la compagnie de production les Foutoukours, Rémi Jacques. Le spectacle sera d’ailleurs présenté à l’étranger au cours des prochains mois, notamment au Royaume-Uni, en Allemagne, en France et en Belgique. Il intègre diverses disciplines de l’art du cirque telles que la jonglerie, les acrobaties main à main et les jeux d’équilibre, à travers les deux personnages exubérants.

À la fin de leur performance, la finale n’est pas expliquée. Les spectateurs peuvent retenir différents éléments de la proposition, selon leur interprétation personnelle. «La différence entre le clown est le théâtre, c’est qu’il n’y a pas de quatrième mur. Le rapport avec le public est très différent. Il est plus que témoin, il en fait partie», précise Rémi Jacques. Ce dernier souligne d’ailleurs que le premier mandat de ce spectacle est que les gens qui y assistent soient touchés et bouleversés positivement.

 

Publicité

Commentez cet article