X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Nouveau complexe commercial de 7 500 000 $ à Saint-Ludger

durée 30 mai 2013 | 15h12
  • Mario Pelletier
    Par Mario Pelletier

    Journaliste

    Rivière-du-Loup – Le Groupe Michel Cadrin de Québec, en collaboration avec Ogesco comme maitre d’œuvre, a un important projet de complexe commercial, de 7 500 000 $, dans le secteur Saint-Ludger à Rivière-du-Loup. Le site se trouve aux adresses civiques 194 à 200 sur la rue Témiscouata.

    Mathieu Nadeau, courtier immobilier de Century 21 Nord-Sud, travaille sur ce projet depuis déjà quelques années : « La rue Témiscouata est une artère prisée par les commerçants. Une étude a démontré que 12 500 véhicules passent en avant de ce site par jour, 77 000 par semaine », a souligné M. Nadeau.

    Le complexe commercial sera de plus de 30 000 pieds carrés. La pharmacie Familiprix, située près du pont à Saint-Ludger, a déjà confirmé son déménagement dans de nouveaux locaux de 8 148 pieds carrés du complexe commercial. « On notera également deux restaurants dont les noms seront mentionnés plus tard », a ajouté le courtier immobilier. Au total, ce nouveau complexe commercial comprendra environ 15 places d’affaires, tenant compte de l’espace qui sera utilisé par chacune d’elles. « C’est une véritable opportunité pour les gens d’affaires et déjà plusieurs commerçants ont montré de l’intérêt à s’y installer », a soutenu le courtier immobilier.

    À noter que le Groupe Michel Cadrin est aussi propriétaire de Pohénégamook Santé Plein-Air. C’est l’entreprise Ogesco, de Québec, qui a reçu le mandat général de construction. Notons que le maître d’œuvre du projet s’est engagé à offrir de la sous-traitance à des entreprises de la région de Rivière-du-Loup. La construction débutera dans les prochains jours. « Ça ira rapidement, le complexe commercial sera prêt le 30 octobre prochain. Nous voulons que les commerces puissent s’installer pour la période des fêtes », a noté M. Nadeau. « Plusieurs gens d’affaires veulent avoir pignon sur rue dans le secteur du haut de la ville de Rivière-du-Loup. Comme nous le savons, Saint-Ludger est en constant développement, que l’on pense au parc industriel et à l’entreprise Premier Tech, de même qu’à la construction résidentielle qui y est très active », a indiqué Mathieu Nadeau. C’est également une artère de passage pour de nombreuses personnes résidant, entre autres, à Saint-Antonin et à Saint-Modeste et qui travaillent à Rivière-du-Loup.
     

    commentairesCommentaires

    4

    • P
      Pierre
      temps Il y a 9 ans
      Ce projet va faire du bien à ce secteur qui en a vraiment besoin!
    • S
      septique
      temps Il y a 9 ans
      hummm en quelle année ce projet?
    • M
      Michaël
      temps Il y a 9 ans
      J'ai bien hâte de voir ça!
    • R
      Richard
      temps Il y a 9 ans
      À quand un tel complexe dans le bout du boulevard Cartier?
    AFFICHER PLUS AFFICHER MOINS

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    31 janvier 2023 | 9h56

    Maniac Moto ouvrira prochainement des succursales à La Pocatière et Rivière-du-Loup

    Signe que son commerce poursuit son extension, l’homme d’affaires et propriétaire de Maniac Moto et Maniac Branché, Éric Dorval, ouvrira au début du mois de mars prochain deux nouvelles succursales, dont l’une à La Pocatière et l’autre à Rivière-du-Loup. La succursale de Rivière-du-Loup sera exclusivement dédiée à la division Maniac Branché. Elle ...

    28 janvier 2023 | 14h47

    Lancement des inscriptions du 25e Défi OSEntreprendre pour la MRC des Basques

    La MRC des Basques donne le coup d’envoi à la 25e édition du Défi OSEntreprendre. Dès maintenant, les entrepreneurs de la région sont invités à présenter leur candidature au concours pour courir la chance de remporter des prix aux échelons local, régional et national.  Ce concours vise à faire rayonner les initiatives entrepreneuriales afin de ...

    24 janvier 2023 | 6h59

    Le Provigo de Rivière-du-Loup deviendra un Maxi

    Le magasin Provigo, situé sur la rue Témiscouata à Rivière-du-Loup sera converti au cours des prochains mois en Maxi, a confirmé Loblaw. Une soixantaine d’employés sont concernés par cette conversion et tous ceux et celles qui le désirent pourront conserver leur emploi chez Maxi. Selon la directrice principale aux Affaires corporatives et ...