Publicité

24 mars 2022 - 14:30 | Mis à jour : 14:32

La MRC de témiscouata adopte son plan d’action en immigration

Lors de la dernière séance du Conseil tenue le 14 mars dernier, la MRC de Témiscouata a adopté son plan d’action 2022-2025 en immigration dans le cadre du Programme d’appui aux collectivités (PAC) du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI) permettant ainsi le dépôt d’une demande d’aide financière sur trois ans pour sa mise en œuvre

Pour l’élaboration de ce plan d’action, la MRC de Témiscouata, avec l’aide financière du MIFI, a mis en place un comité de pilotage réunissant plusieurs acteurs du milieu afin de cibler les enjeux et les besoins de notre collectivité. Des consultations ont également été menées sur le territoire auprès d’entreprises, d’organismes, d’institutions et des personnes de toutes origines résidant au Témiscouata afin de tenir compte de leur point de vue et de valider les orientations du comité.

« Ce plan d'action est complémentaire à la politique d'accueil et d'inclusion dont s'est dotée la MRC en septembre 2021, et il envoie le message que les municipalités du Témiscouata sont soucieuses de bien accueillir et accompagner les nouveaux résidents, en préparant et en sensibilisant tous les acteurs du milieu aux enjeux spécifiques de l’inclusion et de l’intégration », indique Serge Pelletier, préfet de la MRC de Témiscouata.

UNE VISION COMMUNE

Les travaux effectués par le comité de pilotage ont permis de développer une vision commune des enjeux. La MRC de Témiscouata souhaite mettre en place les conditions propices à l'attraction et à l’établissement durable des personnes issues de l’immigration et de minorités ethnoculturelles dans des collectivités accueillantes et inclusives. Les efforts déployés au cours des trois prochaines années auront comme objectifs d’outiller le milieu, de le sensibiliser et de le mobiliser, en plus de soutenir les pratiques inclusives dans la démarche en attractivité du milieu et d’assurer la visibilité et la pérennité de la démarche en immigration.

Les municipalités, ainsi que plusieurs acteurs du milieu, seront activement engagés dans la deuxième phase du programme, soit la mise en œuvre du plan d’action jusqu’en 2025.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article