Publicité

1 décembre 2021 - 17:25 | Mis à jour : 18:23

Bientôt du nouveau au centre-ville de Rivière-du-Loup

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Le centre-ville de Rivière-du-Loup accueillera bientôt de la nouveauté. Les hommes d’affaires Yves Gagnon et Yvan Thibault ont récemment fait l’acquisition de deux propriétés inoccupées de la rue Lafontaine afin d’y réaliser un projet d’envergure au cours des prochains mois. 

Bien connus dans le milieu louperivois, MM. Gagnon et Thibault ont acquis les terrains et les bâtiments du 433 et du 435 rue Lafontaine, mieux connus pour avoir logé respectivement les restaurants Chez Antoine et Villa Raphaële dans le passé. Les transactions ont été complétées ces dernières semaines. 

«Les bâtiments sont à nous et il y a un projet dans l’air pour le printemps», a partagé Yves Gagnon qui est déjà partenaire d’affaires avec Yvan Thibault à la barre du Pub O’Farfadet. M. Thibault est également copropriétaire de la Cage aux Sports.

S’il ne souhaite pas encore dévoiler les plans pour ces propriétés, M. Gagnon confirme néanmoins la volonté de détruire la bâtisse du 435 rue Lafontaine (Villa Raphaële) qui dort depuis plusieurs années. Un avis public, publié par la Ville de Rivière-du-Loup dans l’édition du 1er décembre du journal Info Dimanche, confirme d’ailleurs qu’une demande a été effectuée en ce sens. 

«On veut la démolir pour remettre tout ça au niveau. Celle-là est trop désuète, alors l’idée est de bâtir en neuf et repartir sur de bonnes bases», a mentionné Yves Gagnon.  

«Dans les prochaines semaines, on aura plus de détails […] C’est un gros projet, j’ai hâte de voir la réponse des gens», a-t-il ajouté. 

Les opportunités de développement sont intéressantes pour les deux entrepreneurs à cet endroit, puisque les terrains de cette taille – et offrant ce potentiel – sont pratiquement inexistants au centre-ville de Rivière-du-Loup. Par exemple, la superficie de la propriété de l’ancienne Villa Raphaële est estimée à 1 477 mètres carrés, incluant l’espace de stationnement actuel du côté de la rue Amyot, un atout dans le secteur. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article