Publicité

31 octobre 2021 - 11:47 | Mis à jour : 2 novembre 2021 - 17:13

Fin de la grève chez Prelco à Rivière-du-Loup

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

L’entreprise Prelco et les syndiqués de l’usine ont accepté une entente de conciliation présentée en matinée le 31 octobre lors d’une assemblée. Les membres du syndicat Unifor ont voté à 83 % en faveur de cette offre, mettant ainsi fin au plus long conflit de travail de l’entreprise.  

«Nous sommes contents du résultat, mais d’un autre côté, dans un conflit de travail, personne ne ressort gagnant. Il a fallu travailler très fort pour minimiser les impacts chez nos clients. On a réussi en utilisant nos autres usines et en travaillant avec nos fournisseurs. Pour les salariés, une semaine de grève, c’est une semaine de perte de revenus qui est significative. Maintenant on tourne la page», explique Dominic Lavoie président et chef de la direction de Prelco.

Il estime que le message lancé par les employés est «très fort et positif». «Nous étions convaincus depuis le début qu’on amenait de bonnes conditions de travail dans le contexte et que le conflit n’était en aucun cas nécessaire pour aller chercher des gains supplémentaires», a conclu Dominic Lavoie.

Pour le représentant du syndicat Unifor affilié à la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), Marco Allard, l’approbation de l’offre proposée par le médiateur conciliateur à 83 % «est un très bon résultat» étant donné le rejet de 57 % lors du dernier vote. Un total de 175 personnes présentes sur 225 membres se sont prononcées le 31 octobre.

Pour les deux parties, l’intervention du médiateur-conciliateur du ministère du Travail de l’Emploi et de la Solidarité sociale a permis de dénouer l’impasse entre l’employeur et le syndicat. «C’est évident que le fait que le conciliateur soit affecté au dossier et qu’il fasse une recommandation a ajouté un plus dans la balance. Ç’a convaincu les travailleurs de voter de façon massive», a ajouté M. Allard.

Un protocole de retour au travail a été établi et l’usine sera pleinement opérationnelle le mardi 2 novembre. La convention collective des employés de Prelco était échue depuis le 28 février dernier. Le 16 octobre, les syndiqués ont refusé à 98 % la première offre de l’employeur. Le dimanche 24 octobre, 57 % des 156 employés présents à l’assemblée ont rejeté l’entente de principe conclue quelques jours plus tôt et déclenché une grève illimitée qui a pris fin aujourd’hui.

Publicité


Publicité

Commentez cet article