Publicité

21 octobre 2021 - 17:26 | Mis à jour : 17:31

Prelco : entente de principe avec les employés syndiqués 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

L’ultimatum lancé par les employés syndiqués de l’entreprise Prelco à la direction, dans le but d’en venir à une entente vers le renouvellement de leur convention collective, a finalement porté ses fruits. Une entente de principe est survenue entre les deux parties en toute fin d’après-midi, ce jeudi 21 octobre. 

L’entente serait survenue à quelques minutes de l’heure limite imposée par la partie syndicale. Si aucune entente de principe n'était conclue avant 15 h 30, une grève générale allait être déclenchée, avait menacé le syndicat.

«L’ultimatum a fait son travail», a laissé tomber Marco Allard, représentant pour le syndicat Unifor, affilié à la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ). 

Les détails de l’entente ne seront pas dévoilés avant que ceux-ci soient présentés aux employés lors d’une prochaine rencontre syndicale. Dans les jours à venir, ils seront amenés à passer au vote. Pour que l’entente soit entérinée, la majorité des travailleurs doivent être en accord (50 % plus un). 

Selon M. Allard, les négociations achoppaient au niveau des demandes salariales. «Le blitz salarial de fin de négociation, c’est souvent l’endroit où ça congestionne», a-t-il imagé. 

La convention collective est échue depuis mars dernier. Il y a moins d’une semaine, les 225 syndiqués ont refusé à 98% l’offre globale et finale de l’employeur. Au début du mois, un vote de grève, à 99 %, avait aussi été obtenu. 

Les discussions entre la partie syndicale et la partie patronale ont été enclenchées il y a un moment déjà, mais elles se sont intensifiées depuis le début de la semaine. 

Mécontents du déroulement des discussions, les employés syndiqués ont manifesté publiquement leur désaccord à la direction en effectuant du piquetage lors de la pause du dîner de mercredi et jeudi. Plusieurs ont aussi affiché leur couleur avec un drapeau du syndicat installé sur leur véhicule.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article