Publicité

26 avril 2021 - 06:33

Être conciliant avec ses employés-étudiants, une qualité recherchée chez les employeurs

Dominique Côté

Par Dominique Côté, Journaliste de l'Initiative de journalisme local

C’est depuis décembre 2019 qu’Univers Emploi, en collaboration avec la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup et ses partenaires, ont choisi de développer un processus d’accréditation pour mettre de l’avant les employeurs qui valorisent la réussite éducative et la persévérance scolaire des jeunes. L’attestation Employeur conciliant prouve que l’entreprise applique concrètement des pratiques favorisant la conciliation études-travail de ses employés étudiants.

C’est ainsi que l’organisme et ses partenaires continuent de contribuer à la réalisation d’une démarche de sensibilisation annuelle en conciliation études-travail (CÉT) qui rejoint les jeunes, les parents et les employeurs. Cette démarche vise à amener chez ces trois clientèles cibles une prise de conscience et une réflexion critique sur les impacts et les bénéfices de la CÉT sur la réussite scolaire des jeunes du territoire. Employeur conciliant permet également, à long terme, d’assurer une main-d’œuvre qualifiée dans les entreprises de la région.

La Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup occupe la fonction de sensibiliser les employeurs à encourager la diplomation de leurs employés étudiants malgré le contexte actuel de rareté de main-d’œuvre. Elle utilise également son fort réseau de contacts composé de plus de 350 membres pour faire la promotion de la certification et encourager les entreprises à adopter de bonnes pratiques afin d’obtenir leur accréditation. En plus de recevoir les demandes d’accréditation, elle propose des avantages pour les entreprises accréditées, notamment l’exclusivité de l’affichage de leurs offres d’emploi dans les établissements scolaires, de même que d’afficher dans leur entreprise le sceau « Employeur conciliant ».

De son côté, Univers Emploi offre un nombre important d’activités de formation aux étudiants portant sur la conciliation études-travail. L’organisme affecte une ressource qui réalise des audits sur les pratiques présentes dans les entreprises qui désirent obtenir l’accréditation d’Employeur conciliant. Il accompagne l’employeur au besoin en identifiant des pistes de travail visant à améliorer ou bonifier celles-ci, en partageant des outils ou en offrant du soutien-conseil.


LE SNACKBAR D’AMOURS, EMPLOYEUR CONCILIANT

Stéphane Gagné et Mylène Malenfant, propriétaires du Snackbar D’Amours, font partie du programme Employeur conciliant depuis sa création en 2019.  «On utilise une application qui permet aux jeunes d’inscrire leurs disponibilités, leur maximum d’heures par semaine, par exemple», a expliqué Stéphane. Parmi les 35 employés, plus d’une quinzaine sont des jeunes qui sont aux études.

Le propriétaire du restaurant assure qu’il a toujours été un employeur très conciliant avec ses employés, et ce, même avant qu’il soit officiellement accrédité par le programme Employeur conciliant. «Ça permet que les jeunes soient bien dans leur environnement de travail et qu’ils ne se retrouvent pas avec une surcharge de travail en même temps que leurs études.»

Pour souligner la valorisation de la réussite scolaire de ses employés aux études, le Snackbar D’Amours a remporté le prix Prestige Employeur conciliant au dernier Gala des Prestiges, qui se déroulait en février dernier.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article