Publicité

23 février 2021 - 12:44 | Mis à jour : 14:14

La Maison funéraire Marc-André Rioux prendra de l’expansion 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 2

La station-service située au coin des rues Lafontaine et de l’Hôtel-de-Ville, à Rivière-du-Loup, ne sera bientôt rien de plus qu’un souvenir. La Maison funéraire Marc-André Rioux, propriétaire des lieux depuis quelques semaines, procédera à la démolition du bâtiment afin de prendre de l’expansion.

À peine quelques années après la construction d’un columbarium neuf du côté nord, le salon funéraire se lancera ainsi dans de nouveaux travaux d’envergure, cette fois du côté sud. Le propriétaire Mario Pelletier confirme que la station-service laissera sa place à une extension qui abritera un garage double et possiblement une nouvelle salle commémorative. Un stationnement de 13 places sera aussi aménagé afin de répondre aux besoins actuels et futurs de la clientèle. 

«Tout le bâtiment sera en brique. Je pense que le projet va revigorer ce coin-là au centre-ville. Ça va jeter un beau coup d’œil», assure M. Pelletier qui a obtenu le feu vert des élus louperivois, lundi, lors de la séance du conseil municipal. 

Le projet, évalué à plusieurs centaines de milliers de dollars, permettra à terme la construction d’un bâtiment de deux étages d’environ 32 pieds de large par quelque 40 pieds de long. Celui-ci sera connecté au bâtiment actuel et remplacera une porte de garage simple qu’on retrouve derrière la station-service. Le nouveau garage fera face à l’hôtel de ville et la façade sera construite de façon à conserver le cachet de l’édifice. 

Mario Pelletier explique avoir saisi l’opportunité qui s'est présentée avec la vente du bâtiment par le Groupe Crevier. Des pourparlers étaient entamés depuis un bon moment déjà. Il estime qu’il était naturel pour lui d’aller de l’avant. 

«La nouvelle construction me permettra de rapprocher mes véhicules et d’être chez moi, a-t-il mentionné. Actuellement, quatre de mes voitures sont stationnées dans un garage situé dans une cour arrière de l’autre côté de la rue. L’endroit n’est pas bien isolé, et ce n’est vraiment pas idéal pour l’entretien et les déplacements réguliers.»

La Maison funéraire Marc-André Rioux regarde également pour relocaliser sa salle commémorative actuelle dans une pièce plus grande qui sera construite au deuxième étage de l’extension prévue. «La salle utilisée présentement pour la prière pourrait servir comme deuxième salle de réception. Ça nous permettrait de concilier encore mieux les demandes et les réservations. C’est devenu nécessaire», souligne-t-il. 

DÉMOLITION ET CONSTRUCTION 

Les travaux de démolition pourraient débuter aussi tôt que lundi prochain, dès que l’électricité sera déconnectée, selon Mario Pelletier. Une opération de décontamination des sols, entièrement gérée par le Groupe Crevier, sera ensuite lancée. La construction pourrait débuter en mai ou juin, croit l’homme d’affaires. Il souhaite que le projet soit très avancé, sinon complété, l’automne prochain. 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Bien honnêtement, si on regarde bien le plan (fenestration et galeries) avec celles déjà sur place (et on ne fait plus mention de l'oeil de boeuf d'ailleurs), la facade hôtel-de ville reste inchangée sauf pour le volume du garage qui sera amené aux abords de la rue.

    La question est la suivante, qu'adviendra-t-il de l'espace occupé par les pompes et le bâtiment actuel? Architecturalement, c'est un projet qui est très pauvre et qui risque fortement de devenir un simple stationnement avec "3 bouttes de cèdres et du paillis" pour faire propre.

    Étonnant que l'urbanisme n'a pas demandé meilleur intégration considérant que c'est un coin de rue, des 2 artères principales de la ville et de surcroit... devant l'emblème même de la ville !!!

    Bienvenue à Parking-du-Loup !!!

    Sebastien Viel - 2021-02-24 09:11
  • Voilà un projet qui semble s'inscrire dans l'esprit du patrimoine bâti!!! Bravo monsieur Pelletier!

    Diane Otis - 2021-02-23 16:42