Publicité

15 octobre 2020 - 14:28

Louis-René Perreault d'Outils Viel : un parcours atypique

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

Le propriétaire de l'entreprise Outils Viel de Rivière-du-Loup, Louis-René Perreault, était le conférencier invité lors du diner du Centre des dirigeants d'entreprises (CDE) de Rivière-du-Loup ce 15 octobre. Cet évènement marquait également la reprise des activités du CDE dans une nouvelle formule en mode hybride sur place à l’Hôtel Levesque et en direct sur Facebook.

Originaire de Cacouna, Louis-René Perreault a raconté son parcours plutôt atypique qui l'a mené progressivement vers l'entrepreneuriat et l'achat de l'entreprise Outils Viel. Son arrivée au Cégep s’est avérée difficile, principalement par manque d’intérêt. Il est parti apprendre l’anglais en Ontario, puis a étudié pendant deux ans la biologie à l’Université d’Ottawa. L’entrepreneur a ensuite commencé une session en communications à l’Université Laval qu’il a abandonnée, puis il a fait un bref passage en cuisine au Pavillon de l’Avenir, ensuite chez Premier Tech. Il a finalement abouti dans un magasin de prêts sur gage à Ottawa. «C’est là que tout est parti. J’ai commencé comme vendeur, puis j’ai été acheteur, gérant de mon propre magasin. J’ai gagné des prix de gérant de l’année et de magasin de l’année et j’ai travaillé à faire de la restructuration dans d’autres magasins. J’ai donné de la formation, mais j’ai eu besoin d’autres défis», a-t-il raconté.

Louis-René Perreault a complété un baccalauréat en administration et en gestion des ressources humaines à l’Université de Sherbrooke dans le but de revenir travailler en région. Après avoir travaillé comme professeur suppléant à Saint-Pascal, il a pris la direction de Belisle Industries de Saint-Jean-de-Dieu et a aussi travaillé chez Fabrication TJD.

En 2008, il a fait part de son intérêt à acheter l’entreprise Outils Viel à Gaston Viel, alors implantée à L'Isle-Verte. Sans possibilité d’agrandissement à L’Isle-Verte, Louis-René Perrault a pris la décision de réunir toutes les activités de l’entreprise sous le même toit à Rivière-du-Loup. Au fil des années, Outils Viel s’est réorientée vers la sous-traitance, l’affutage et l’association avec d’autres entreprises. Elle a développé un produit d’aiguisage de patins avec Nagano Skate utilisé lors de compétitions internationales de patinage de vitesse.

La pandémie est tombée comme une tonne de briques sur l’entreprise en expansion. Elle a toutefois pu continuer ses activités puisqu’elle produisait des intrants pour des entreprises «essentielles». «On a eu la chance de rester ouvert, on a pu garder notre monde à l’emploi. La subvention salariale du gouvernement fédéral a donné un bon coup de pouce pour garder les employés […] L’important c’est de continuer d’innover, de se réinventer. Il faut bâtir sur les expériences négatives du passé, ne pas regarder en arrière et se servir de son bagage pour continuer.» Au cours de la dernière année, une nouvelle division d’Outils Viel a été créée, Machinaction pour le service d’usinage et la sous-traitance. Une manière pour Louis-René Perreault de permettre à son entreprise de se réinventer. 

Publicité


Publicité

Commentez cet article