Publicité

1 octobre 2020 - 13:30 | Mis à jour : 15:20

Le Vrac cède au chant des grillons rôtis 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Les amateurs de breuvages ou collations protéinés connaissaient déjà la poudre de grillons pour ses qualités nutritionnelles. Ils sont cependant aujourd’hui invités à passer à l’étape supérieure, alors que Le Vrac de Rivière-du-Loup propose depuis quelques jours les grillons rôtis et assaisonnés de l’entreprise Entomo DSP de Saint-Pascal. Une collaboration «croustillante» née d’abord d’une volonté de se serrer les coudes entre gens d’affaires locaux. 

La relation entre les deux entreprises existe depuis quelques années déjà, mais elle est passée à un autre niveau avec le lancement de ce nouveau produit…surprenant. «Des croustilles 100 % naturelles», lance Maxime Dionne, copropriétaire d’Entomo DSP, une ferme d’élevage de grillons du Kamouraska.  

Ainsi, non seulement le Vrac est-il le lieu de distribution principal à Rivière-du-Loup de ce produit tendance et inusité, il joue également un rôle de partenaire dans sa réalisation en fournissant les épices utilisées à sa confection. Actuellement, «BBQ fumé» et «Sel marin et poivre citronné» sont les saveurs développées. 

Les grillons rôtis s’ajoutent à l’offre d’Entomo DSP qui était déjà connu, dans la région, pour sa production et sa commercialisation d’une poudre de grillons 100% québécoise depuis l’été 2019. Un produit à haute teneur en protéines apprécié par la clientèle du Vrac.

«Je suis fier d’être associé à cette entreprise qui se développe rapidement. Je trouve ça stimulant de travailler avec de jeunes entrepreneurs déterminés […] Une collaboration comme celle-ci prend aussi tout son sens actuellement», souligne le propriétaire du Vrac, Jean-Louis Lévesque, heureux de pouvoir proposer à sa clientèle un produit «original, savoureux…et un peu dérangeant». 

Du côté d’Entomo DSP, on apprécie aussi beaucoup ce partage avec l’entreprise spécialisée dans l’alimentation en vrac. «Jean-Louis été le premier commerçant qui a embarqué de façon officielle avec nous, alors que nous partions de très loin. On a eu un appui inconditionnel pour la distribution et la visibilité et ça s’est poursuivi. On apprécie, tous les deux, de s’aider quand c’est possible», a partagé Maxime Dionne. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article