Publicité

20 mai 2020 - 10:03

Subvention salariale : la CCMRCRDL suggère d’utiliser le seuil de pertes de revenus de 15%

La Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup (CCMRCRDL) salue la prolongation de la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) jusqu’à la fin août et les mesures d’élargissement annoncées pour rejoindre davantage d’entreprises. Cependant, un assouplissement du seuil de pertes de revenus de 15% demeure nécessaire pour qu’un maximum d’entreprises puissent en bénéficier. 

Malheureusement, plusieurs entreprises qui ont subi des pertes importantes de revenus ne sont toujours pas en mesure de satisfaire les critères de la Subvention salariale d’urgence du Canada. Bien que la démonstration de pertes de revenu ait été abaissée à 15 % pour le mois de mars, la preuve d’une baisse de revenus de 30% pour les autres mois demeure en vigueur.

La CCMRCRD demande au gouvernement fédéral d’appliquer également le seuil de 15% de pertes de revenus pour tous les mois subséquents. Cette mesure permettrait de venir en aide à un plus grand nombre d’entreprises et de réduire leurs possibilités d’endettement, tout en maintenant leur main-d’œuvre au sein de leur organisation.

«Il est important de prendre en compte que certaines entreprises ne peuvent être en mesure de démontrer leur perte de revenus immédiatement. C’est pourquoi nous pensons qu’il est nécessaire de faire preuve de plus de flexibilité dans le traitement des demandes, quitte à procéder à une vérification des faits ultérieurement, afin de s’assurer que les entreprises puissent maintenir leurs employés grâce aux liquidités offertes temporairement par l’État», mentionne Marie-Hélène Collin, directrice générale de la CCMRCRDL.

«La SSUC est probablement la mesure la plus intéressante pour les entreprises. Outre les liquidités, elle permet de maintenir les liens d’emploi avec le plus grand nombre d’employés malgré une baisse d’activités. Le maintien de ces emplois est capital afin de mieux réagir et préparer la relance», ajoute Marie-Hélène Collin.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article