Publicité

3 avril 2020 - 06:52

Le casse-tête des finances en temps de pandémie

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

La santé financière d’une famille est souvent une source d’inquiétude et d’angoisse lors des périodes de grands bouleversements. La pandémie actuelle de la COVID-19 a un effet sur les finances de tous, peut-être encore davantage puisqu’elle est arrivée de façon très subite. Plusieurs se demandent comment gérer la situation et avec raison. Info Dimanche a tenté d’y voir plus clair. 

Selon l’Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC), la première étape est de se préparer aux semaines difficiles à venir. Il est important d’évaluer votre capacité de maintenir votre style de vie à long terme, et ce, dès maintenant. 

Dans cette optique, il faut préparer un budget ou même peut-être revisiter celui en place si la bonne habitude avait déjà été prise. Quel est votre [nouveau] revenu? Quelles sont vos dépenses liées à l’épicerie et votre logement? Sans oublier les services publics et tous les autres besoins que vous devrez continuer à couvrir…

«Pour certaines personnes, ce sera le moment de faire une mise à jour de leur situation personnelle. Une bonne occasion de prendre le temps de regarder quelles sont nos obligations financières et aussi de chercher, dans le besoin, quels créanciers offrent la possibilité d’avoir un allègement», partage la planificatrice financière louperivoise Annabelle Dumais, soulignant que l’exercice permettra peut-être aussi, dans certains cas, une prise de conscience pour le futur.

Actuellement, le gouvernement offre différentes mesures d’aide pour aider les citoyens dans cette période exceptionnelle. Plusieurs institutions financières font de même avec différentes initiatives. «C’est un beau casse-tête […] mais il faut rester à l’affut des mesures et s’informer régulièrement, puisque la situation évolue», ajoute la professionnelle. 

Pour l’étape du budget, un planificateur financier interactif peut être un bon point de départ et sera sans doute plus intuitif que la feuille de papier et le crayon plomb. Évidemment, les professionnels du milieu des finances seront aussi de judicieux alliés en cas de doutes. 

NE PAS PANIQUER

L’important, présentement, c’est de prendre soin de nous, mais également de nos finances et de nos placements. Annabelle Dumais rappelle qu’il est important de ne pas céder à la panique. Par exemple, ceux et celles qui ont des placements ne doivent pas succomber à l’envie de modifier leur stratégie financière. 

«Il ne faut pas bouger et ne pas céder à la volonté de faire des changements drastiques à sa stratégie d’investissement, explique-t-elle. Il faut se concentrer sur le long terme […] Le passé n’est jamais garant du futur, mais l’histoire a démontré à maintes reprises que la bourse réussit toujours à rebondir. Quand l’économie va reprendre, que la pandémie va ralentir et qu’on va reprendre le dessus, il y aura une reprise du côté des marchés financiers.» 

Pendant cette période d’incertitude, Mme Dumais conseille aussi d’utiliser «son coussin financier» avant de chercher une autre alternative. Il faut essayer d’éviter autant que possible de s’endetter davantage. Cela consiste souvent à faire la différence entre les besoins et les désirs. 

«Il faut éviter les dépenses frivoles ou celles que l’on pourrait remettre à plus tard […] Si on n’a pas de sous de côté, les solutions restent surtout liées au crédit. Il faut regarder les options de ce côté avant de piger dans nos placements qui étaient sur les marchés qui ont connu une baisse», a répété la planificatrice financière.

Si l’emprunt est inévitable, assurez-vous de bien connaître le coût des différents produits de crédit avant de prendre une décision. Il est important de comparer toutes les options disponibles. Renseignez-vous sur leurs frais, leurs taux d’intérêt et leurs modalités de remboursement. Dans certains cas, une marge de crédit hypothécaire pourrait être une option avantageuse.

ÊTRE CONSEILLÉ ET PRUDENT

Les situations fortes en émotions peuvent conduire à de mauvaises décisions financières.  En situation d’urgence, assurez-vous d’obtenir l’aide dont vous avez besoin pour prendre des décisions financières. Prenez le temps d’obtenir des conseils et de l’information avant d’agir.

Il est important, aussi, de rester vigilant en cette période de crise. Nombreux sont les fraudeurs qui tentent de profiter des craintes et de la désinformation liées à la pandémie de la COVID-19. Il est possible que vous soyez contacté par téléphone, courriel ou même texto. 

En cas de doute, ne cliquez jamais sur les liens ou les pièces jointes de courriels suspects ou non sollicités et ne communiquez jamais vosrenseignements personnels ou financiers par courriel ou par texto. Notez que les institutions financières ne vous demanderont jamais de leur envoyer ces renseignements personnels de cette façon.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article