Publicité

1 avril 2020 - 14:33 | Mis à jour : 15:46

Aide fédérale: des mesures qui pourraient atteindre 250 millards de dollars

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin

C'est le mercredi 1er avril que le ministre des Finances, Bill Morneau, a offert plus de détails sur la subvention salariale et la Prestation canadienne d'urgence (PCU). Du même coup il a chiffré ces deux mesures qui atteindront 95 milliards de dollars. Au total, l'ensemble des mesures fédérales atteindra pas moins de 250 milliards de dollars.

Les subventions salariales de 75 % qu'entend débourser Ottawa pour les trois prochains mois atteindront 74 milliards de dollars. Quant à la PCU, annoncée la semaine dernière, le ministre a revu à la baisse l'impact sur le fisc, fixant cette mesure à 24 milliards de dollars.

M. Morneau a martelé que le but des différents programmes était de soutenir l'emploi et de protéger l'économie en permettant aux Canadiens de rapidement reprendre leurs activités. Il avait ce message aux entreprises : «Préparez-vous à réembaucher», a indiqué le grand argentier.

Les employeurs devront prouver qu'ils font tout en leur possible pour débourser le 25 % restant, mais le système saura faire preuve de souplesse. C'est pas le biais d'un portail via le site de l’Agence du Revenu national que les entreprises devront soumettre leurs demandes. Le ministre a aussi indiqué que les employeurs devraient réitérer leur demande chaque mois.

Les fonds devraient être disponibles d'ici six semaines.

Questionné à savoir si la crise perdurait au-delà des trois mois, si le gouvernement était prêt prolonger les subventions salariales, le ministre a répondu que se gouvernement demeurait ouvert à considérer l'ajout de mesures si nécessaire. «Nous ne pouvons pas savoir la durée et la direction de la crise», a rappelé Bill Morneau.

Rappelons qu'avec cette subvention salariale, Ottawa subventionnera jusqu’à concurrence de 75 % du salaire d’un travailleur sans égard pour le nombre d’employés oeuvrant dans l’entreprise, pour la première tranche de 58 700 $. Cela représente jusqu’à un maximum de 847 $ par semaine.

Plus de détails suivront.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article