Publicité

30 mars 2020 - 11:37 | Mis à jour : 1 avril 2020 - 15:45

Subvention salariale : une offre élargie à toutes les entreprises

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin

Lundi, dans une série de mesures encore jamais vues au pays, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a élargi l’aide aux travailleurs qu’il avait annoncée le vendredi 27 mars en élargissant le programme de subvention salariale à toutes les entreprises ayant encaissé une perte de revenus de 30 % liée à la pandémie de la COVID-19.

Ainsi, Ottawa subventionnera jusqu’à concurrence de 75 % du salaire d’un travailleur sans égard pour le nombre d’employés oeuvrant dans l’entreprise, pour la première tranche de 58 700 $. «Ça veut dire jusqu’à 847$ par semaine», a précisé le premier ministre lors de son point de presse quotidien.

Justin Trudeau a insisté, face aux mesures prises par le gouvernement fédéral, il est impératif que les entreprises fassent leur part, dans la mesure du possible.

«Si vous avez les moyens de payer les 25% qui ne sont pas couverts par la subvention salariale, faites-le. Si vous pensez que vous pouvez déjouer le système ou en prendre avantage… ne le faites pas.»

Du même souffle, le premier ministre y est allé d’une sérieuse mise en garde. «Il va y avoir des conséquences sérieuses pour ceux qui vont tenter d’en tirer profit», a prévenu Justin Trudeau. Il a promis qu’un système sera mis en place afin de dissuader et d’éviter toute forme d’abus.

Dans son allocution, le premier ministre a insisté, soulignant à grand trait que «chaque dollar est destiné aux employés.»

Quant à la mise en place du programme de subvention salariale, aucune date n’a encore été donnée, M. Trudeau mentionnant seulement «le plus rapidement possible». Il a aussi profité de l’occasion pour inviter les entreprises à réembaucher les employés mis à pied en lien avec la pandémie de la COVID-19.

Concernant l'admissibilité des entreprises, le premier ministre a souligné qu'elle se voulait le plus large possible et que les restaurants et bars sont aussi visés par cette aide de même que les entreprises à but non lucratif et de bienfaisance.

Rappelons qu'initialement, le programme de subvention salariale annoncée vendredi dernier visait les petites et moyennes entreprises.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article