Publicité

24 août 2015 - 12:02 | Mis à jour : 12:23

Entente entre TransCanada et les distributeurs de gaz naturel

Toutes les réactions 2

Rivière-du-Loup - Alors que l’avenir nébuleux du port de mer de Cacouna s’inscrit comme l’un des principaux enjeux de la région de la présente campagne électorale, TransCanada qui a abandonné l'idée d'y implanter un port pétrolier poursuit néanmoins le développement de son projet Oléoduc Énergie Est.

Le lundi 24 aout, l’entreprise a annoncé qu’une entente avec les distributeurs de gaz naturel Union Gas Limited, Enbridge Gas Distribution et Gaz Métro a été conclue.

«Nous avons travaillé en étroite collaboration avec ces ELD afin de répondre à leurs préoccupations et trouver des solutions qui permettront d’atteindre nos objectifs communs », a expliqué par voie de communiqué Russ Girling, président et chef de la direction de TransCanada. 

«Nous avons également affirmé que la conversion d’une partie de la Canalisation Principale dans le cadre d’Énergie Est rendrait le réseau plus efficace et réduirait les couts de transport pour nos clients.  Nous sommes très satisfaits de respecter nos engagements», a ajouté Girling.

C’est qu’avec la présentation du projet Énergie Est de TransCanada, Gaz Métro redoutait qu’une réduction de la capacité de transport vers la province n'entraine une hausse des prix du gaz naturel au Québec. En décembre dernier, la Régie de l’énergie avait donné raison à l’Albertaine et soutenait que le projet aurait au final «peu d’impact» sur le cout de cette ressource. Toutefois, l’organisme enjoignait le promoteur à maintenir la capacité d’approvisionnement en gaz naturel de l’Est du Canada.

ENTENTE

Les modalités de l’entente prévoient que TransCanada devra faire en sorte que la taille du projet du Réseau Principal de l’Est corresponde aux exigences de distribution de gaz naturel des contrats 2016-2017, en respectant les capacités requises par les appels de soumission, majorées d’une capacité additionnelle de quelque 50 Mpi3/j.

TransCanada garantira aussi des avantages économiques à long terme d’au moins 100 millions de dollars jusqu’en 2050 aux consommateurs de gaz dans l’Est de l’Ontario et au Québec (le Triangle de l’Est).

PROJET

Rappelons que le projet d’oléoduc Énergie Est est un projet de pipeline de 4 600 kilomètres (2 900 milles)dont la réalisation permettra d’acheminer environ 1,1 million de barils de pétrole par jour de l'Alberta et de la Saskatchewan vers les raffineries et terminaux maritimes de l’Est du Canada.

Pour se faire, TransCanada propose de convertir 3 000 kilomètres d’oléoduc servant actuellement à acheminer du gaz naturel. Quant à lui, le projet du Réseau Principal de l’Est prévoit l’ajout de 250 à 300 kilomètres (155 à 185 milles) de gazoduc aux endroits où la demande est la plus élevée, c’est-à-dire dans le corridor Toronto-Montréal.

Sur son site Internet, l’Office national de l’énergie souligne examiner la demande, mais n’a pas encore déterminé si elle est complète.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • a gille tu pense juste a ta poche

    gagaz - 2015-09-03 13:24
  • Et aussi le pipeline Transcanada doit approvisionner un port sur le Saint Laurent ce qui permettra de diversifier les modalités de transport et créer de l'activité.

    Gilles - 2015-08-24 13:17