Publicité
16 février 2011 - 13:42

Saint-Guy sous tutelle

Hugues Albert

Par Hugues Albert, Journaliste

Toutes les réactions 5
Saint-Guy – La municipalité de Saint-Guy, dans la MRC les Basques, est depuis mercredi matin sous tutelle de la part de la Commission municipale du Québec.

C’est la démission du conseiller Jean B. Lévesque, qui a avisé la secrétaire-trésorière Marie-Ève Chouinard la veille, mardi 15 février, par voie écrite, qui entraîne cette situation obligeant la municipalité à s’en remettre à cet organisme gouvernemental pour son administration.

  >> Suivez infodimanche.com sur Twitter

Le conseil municipal de Saint-Guy devait depuis le 20 janvier dernier fonctionner avec quatre conseillers à la suite de la démission du maire Jocelyn Dallaire et des conseillères Marjolaine Pitre et Micheline Caron. Le conseiller Jean-Noël Bolduc est maire suppléant depuis. Or, en passant de quatre à trois membres avec la démission de M. Lévesque, le conseil devenait donc minoritaire ce qui contrevient à un article de Loi, entraînant du même coup cette mise sous tutelle.

La municipalité est actuellement en processus d’élections partielles soit depuis le 8 février afin de combler les postes laissés vacants par M. Dallaire et les conseillères Pitre et Caron. Ces élections sont prévues le dimanche 27 mars prochain.

Cependant, avec la fin de la période de mises en candidature prévue le 25 février, si un citoyen ou une citoyenne de Saint-Guy devait être élu par acclamation au conseil municipal, la tutelle de la Commission municipale du Québec cesserait automatiquement. À défaut de quoi, il faudra attendre aux élections partielles pour dénouer cette impasse.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

5 réactionsCommentaire(s)
  • Monsieur le Maire Dallaire a fait beaucoup jusqu'à maintenant pour sa municipalité. On n'a jamais entendu parlé de Saint-Guy à ce point pour de bonnes raisons, vant la chicane. Mais, sa façon de faire et d'aborder les gens et les sujets laisse à désirer. Quand on s'approche avec un canon, on risque de provoquer une guerre. Monsieur Dallaire est un «up and down». Il a déjà été président du Club de l'Âge d'Or de la même municipalité et il a démissionné avec fracas. À titre de maire, il est élu, il démissionne, met ses deux maisons en vente en disant qu'il quittera la municipalité et il parle maintenant de se représenter. Il aurait dû y penser avant. S'il est sincère et qu'il veut vraiment le faire, qu'il le fasse mais qu'il concède un peu de politesse et de savoir-faire dans son approche des gens. Il a le droit d'avoir raison, mais les autres aussi. Être à l'écoute, faire des compromis, le feu n'est pas pris. Jamais personne de ce monde n'a obtenu 100% d'approbation. Il faut s'en imprégner d'avance et non défoncer des murs à mains nues. Bonne chance Monsieur le Maire !

    Cause perdue ? - 2011-02-17 11:11
  • @Pistoleros Qu'il vienne de la grande ville ou pas n'a pas d'importance dans son implication municipale. Un payeur de taxe d'où qu'il provienne à les mêmes droits que les pures laines de la place. D'ailleurs pourquoi tant vouloir "importer" des étrangers dans nos campagnes si c'est pour leur demander de se taire? À moins que seul l'argent qu'il ramène ne plaise aux locaux. Ce complexe d'inférioté souvent ressenti par ces résidents explique habituellement pourquoi beaucoup répugne à rejoindre les petites mafias locales. Sapré peur de l'étranger! Presque du racisme en plus envers ses semblables. P.S.: Et si ce citadin pouvait vous apprendre quelque chose, pourquoi refuseriez-vous de l'écouter?

    Le fureteur - 2011-02-16 22:34
  • Je déplore la situation à St-Guy. Mais avec la nouvelle démission, je ne comprend plus pourquoi le maire Dallaire a démissionné s'il avait la majorité à l'intérieur de son conseil. Cela m'oblige a me poser des questions sur sa façon de gérer dans ce monde municipal rural. Se pourrait-il qu'il veut trop démontrer qu'il vient de la grande ville et que certains de ses villageois n'aiment pas du tout son attitude et lui font sentir peut être de la mauvaise façon. Il devrait peut être consulter la façon que le maire JPR de Trois-Pistoles utilise avec ses contribuables à l'intérieur des séances du conseil pour obtenir du succès. Il en aurait plus de problèmes.

    Pistoleros - 2011-02-16 17:37
  • La loi devrait obliger tous les petits bleds ayant moins qu'une certaine population à se fusionner pour une meilleure démocratie. Quand le ratio administés/ administrateurs devient trop petit en plus, il est grand temps de faire quelque chose. En passant, quel est le salaire de la Directrice générale de St-Guy (90 habitants)?

    Le fureteur - 2011-02-16 16:28
  • Pas facile la politique municipale....

    lisa - 2011-02-16 16:07