X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Terrain d’Irving Oil : Rivière-du-Loup se dote d’un droit de préemption

durée 7 mai 2024 | 11h15
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    Rivière-du-Loup s’est dotée d’un droit de préemption à l’endroit du 160, rue Hayward à La Pointe, propriété d’Irving Oil limitée, lors de la séance du conseil du 6 mai. Ainsi, si le terrain venait à être vendu au cours des 10 prochaines années, le propriétaire serait dans l’obligation de l’offrir à la Ville au même prix convenu avec un futur acheteur.

    Dans les dernières semaines, la Ville a de nouveau fait des démarches auprès d’Irving Oil limitée afin de connaitre leurs intentions vis-à-vis leur propriété laissée à l’abandon à La Pointe. «C’est une préoccupation qu’on avait parce qu’il y a des citoyens qui nous questionnent assez régulièrement là-dessus», a confié le maire, Mario Bastille.

    Le détenteur en est au même point : à court terme, il ne souhaite pas vendre, ni même procéder à des travaux. «On leur a proposé […] par exemple, de nous le louer pour aménager un petit parc, quelque chose comme ça, de le redonner aux citoyens», a mentionné l’élu. La direction générale de la Ville et lui-même l’ont donc averti que le conseil allait assujettir l’espace de près de 12 000 mètres carrés à un droit de préemption. 

    Rappelons qu’en mars dernier, la Ville n’avait aucun projet en vue pour le terrain et ne souhaitait pas s’en porter acquéreur. Tout au plus, elle proposait de mettre le propriétaire en relation avec une personne de la Chambre des commerces ou du Centre local de développement pour trouver un acheteur potentiel.

    Or, la position de Rivière-du-Loup a quelque peu changé : «On veut juste s’assurer que si jamais le terrain devient à vendre, à un cout raisonnable bien évidemment, que la Ville pourrait peut-être avoir un intérêt. C’est ce qu’on vient démontrer, mais on verra dans le temps», a assuré M. Bastille.

    Les fins municipales auxquelles le terrain pourrait être acquis sont un parc, une infrastructure publique ou à titre de réserve foncière. À court terme, la Ville n’a pas de projet pour cet espace, elle désire seulement ne pas laisser passer l’opportunité d’acheter ce terrain à forte valeur économique et à possibilité de développement si la situation se présente.

    Elle prend aussi en compte que des travaux de décontamination pourraient être à effectuer. Mentionnons que des réservoirs externes d'hydrocarbure ont déjà été érigés sur le terrain, il y a une cinquantaine d'années. Depuis, les citernes ont été retirées. L’espace est évalué à 382 900 $ au rôle d’évaluation 2023-2025 de la Ville de Rivière-du-Loup.

    Questionnée sur une possible contamination de la terre en mars 2024, Irving Oil limitée avait répondu à Info Dimanche par courriel : «Les travaux d’assainissement environnemental de notre propriété située rue Hayward se poursuivent, conformément aux réglementations et directives appropriées définies par le ministère de l’Environnement».

    À LIRE AUSSI » Terrain d’Irving Oil à la Pointe de Rivière-du-Loup : toujours aucun projet en vue selon la Ville
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    29 mai 2024 | 15h13

    Maintien de la traverse à Rivière-du-Loup : le gouvernement refuse de prendre position 

    Le gouvernement de la Coalition Avenir Québec (CAQ) continue d’entretenir une incertitude dans le dossier de la traverse entre Rivière-du-Loup et Saint-Siméon. Les députés de la CAQ ont refusé d'appuyer une motion présentée par le Parti libéral du Québec demandant au gouvernement de s'engager à maintenir le lien maritime au quai louperivois, ce ...

    29 mai 2024 | 14h05

    Plus de 75 cas actifs de coqueluche dans les MRC de Rivière-du-Loup et de Kamouraska

    Dans les dernières semaines, la direction de la santé publique régionale a observé une recrudescence des cas de coqueluche dans les secteurs de Rivière-du-Loup et de Kamouraska. En date du 28 mai, 75 cas actifs ont été répertoriés sur le territoire du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent (CISSSBSL). Selon le Dr ...

    29 mai 2024 | 10h54

    La Chambre de commerce de retour à l’Assemblée nationale dans le dossier de la traverse

    À l’initiative de la Ville de Rivière-du-Loup et en compagnie d’une délégation de représentants de la région, la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup s’est de nouveau rendue à l’Assemblée nationale pour exiger un fois de plus le maintien de la Traverse Rivière-du-Loup - Saint-Siméon, ce mercredi 29 mai.  «Il est inconcevable que le ...