X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Terrain d’Irving Oil à la Pointe de Rivière-du-Loup : toujours aucun projet en vue selon la Ville

durée 15 mars 2024 | 14h51
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    Aucun projet n’est prévu pour le terrain d’Irving Oil limitée laissé à l’abandon depuis des décennies à la Pointe de Rivière-du-Loup, selon la Ville. Après quelques communications avec la compagnie, l’équipe municipale a su que l’espace inexploité de près de 12 000 mètres carrés, situé au 160, rue Hayward, n’est pas à vendre ou en voie d’être développé.

    «On a pas de projet comme tel, donc on ne cherche pas à exproprier, mais on voulait poser la question à Irving», avance le directeur au Service des communications à la Ville de Rivière-du-Loup, Pascal Tremblay. 

    Des démarches avaient été enclenchées lorsque Benoit Cayer était directeur du développement économique, poste maintenant aboli à la Ville, afin de valoriser le terrain. L’entreprise avait signifié que l’espace n’était pas à vendre. Quelque temps plus tard, un contact a de nouveau été effectué pour mentionner l’affaissement des clôtures, ce qui a mené à des travaux correctifs temporaires l’an dernier.

    Avec une restructuration envisagée d’Irving Oil annoncée en juin 2023, qui signifiait une vente complète ou partielle d’actifs ou la manière dont ils étaient gérés, la Ville est revenue à la charge. La réponse a encore une fois été négative.

    «La Ville a à cœur non seulement de conserver la Traverse à Rivière-du-Loup, mais de mettre en valeur ce secteur-là», soutient M. Tremblay. C’est par souci de sécurité, d’esthétisme et de développement qu’elle a fait des démarches auprès de l’entreprise.

    «Est-ce qu’un jour il va y avoir des projets sur ces terrains-là? Ça pourrait être le "fun". Probablement aussi que les propriétaires attendent de voir ce qui se passe avec la traverse. Ça fait partie de l’incertitude qui plane à cause de la STQ. Est-ce qu’il y aurait des investissements financiers si on savait que la traverse allait rester à Rivière-du-Loup? Peut-être», ajoute le directeur.

    L’objectif des communications auprès d’Irving ces dernières années était donc d’explorer son intention vis-à-vis le développement du terrain et son intérêt à vendre. Dans ce dernier cas, la Ville aurait pu mettre la compagnie en contact avec la Chambre de commerce ou le Centre local de développement afin de sonder localement des particuliers.

    Rappelons que des réservoirs externes d'hydrocarbure ont déjà été érigés sur le terrain, il y a une cinquantaine d'années. Depuis, les citernes ont été retirées. L’espace est évalué à 382 900 $ au rôle d’évaluation 2023-2025 de la Ville de Rivière-du-Loup.

    Questionnée sur une possible contamination de la terre, Irving Oil limitée a répondu à Info Dimanche par courriel : «Les travaux d’assainissement environnemental de notre propriété située rue Hayward se poursuivent, conformément aux réglementations et directives appropriées définies par le ministère de l’Environnement».

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 13h57

    Concerts printaniers de l’ensemble vocal Synergie

    Sous la direction de Guillaume Aubertin, l’ensemble vocal Synergie de Trois-Pistoles invite la population à découvrir son tout nouveau répertoire. Deux concerts du printemps seront présentés les 4 et 5 mai. Les citoyens entendront des chansons d’hier et d’aujourd’hui qui pourront plaire à tous. Trois artistes invités de la région participeront à ...

    Publié à 7h04

    Plus de 146 000 $ pour appuyer les actions en faveur des ainés dans Rivière-du-Loup - Témiscouata

    La ministre responsable des Aînés et ministre déléguée à la Santé, Sonia Bélanger, ainsi que la députée Amélie Dionne annoncent un soutien de 146 500 $, pour appuyer la MRC des Basques et 6 municipalités de la circonscription de Rivière-du-Loup - Témiscouata, afin d’accroître la participation active des personnes aînées au sein de leur ...

    19 avril 2024 | 16h54

    Jour de la Terre : un catalyseur pour sensibiliser à la protection de l’environnement

    Le Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent (CREBSL) invite la population et les organisations du Bas-Saint-Laurent à se joindre aux défis et activités lancés dans le cadre du Jour de la Terre 2024. C’est le thème du transport actif qui est au centre de la campagne nationale cette année, alors que régionalement, des activités de ...