X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Le Parti québécois propose un plan pour préserver l’information régionale

durée 20 janvier 2024 | 06h32
  • En marge du caucus de pré session du Parti québécois et dans le contexte de la perte de 547 emplois à l’antenne de TVA, dont 19 à Saguenay, ainsi que de la fin de l’impression des journaux de la Coopérative nationale de l'information indépendante, dont Le Quotidien, le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, propose au gouvernement un plan décliné en sept mesures réalisables à court terme pour dénouer la crise que traversent les médias d’information du Québec.

    «L’idée aujourd’hui, c’est de rattraper plusieurs années d’inaction dans le dossier fondamental de l’information et du journalisme. La crise que ces entreprises vivent, en fait, tous les Québécois la vivent, puisque notre démocratie se fonde notamment sur des médias et du journalisme en santé et capables de couvrir ce qui se passe chez nous. On a le devoir d’agir maintenant avant qu’il soit trop tard pour sauver l’information locale. Nous savons que tous les partis sont d’accord, mais personne n’avait proposé un véritable plan jusqu’à présent», déclare Paul St-Pierre Plamondon.

    Le plan du Parti québécois se décline en sept actions à mettre en place dès que possible. Selon la formation indépendantiste, l’objectif est de répondre aux besoins immédiats des entreprises, puis de mettre en place des mesures structurantes pour l’écosystème médiatique québécois.

    Dans les plus brefs délais, le gouvernement doit :

    1. Mettre en place une politique officielle du gouvernement du Québec pour mettre fin aux dépenses publicitaires du gouvernement, de ses organismes et des sociétés d’État auprès de toute entreprise qui refuse de convenir ou de reconduire une entente de redistribution avec les médias ;
    2. Appliquer le décret gouvernemental de 1994 incitant les organismes gouvernementaux à dépenser 4 % de leur budget publicitaire au sein des médias communautaires et adopter une politique d’achat publicitaire dans les médias locaux ;
    3. Débloquer des fonds pour soutenir la transition de la distribution des hebdos touchés par la fin du Publisac.
    4. Élargir le crédit d’impôt pour soutien à la presse d’information écrite aux dépenses de journalisme des entreprises médiatiques radio et télévisuelles ;
    5.  Mettre en place un fonds pour faciliter la conversion des modèles d’affaires et technologiques des entreprises de presse ;
    6. Déposer un projet de loi jetant les bases d’un Conseil de la radiodiffusion et télécommunication québécois.
    7. Par ailleurs, le Parti québécois est d’avis que le gouvernement doit évaluer la faisabilité de modifier le régime fiscal afin ajouter des incitatifs aux dépenses publicitaires faites auprès de partenaires québécois et limiter la déductibilité d’impôt des publicités achetées par les entreprises lorsque les dépenses ne sont pas faites auprès de partenaires québécois;

    Citant notamment l’exemple des hebdos, Paul St-Pierre Plamondon est d’avis que certaines mesures sont pressantes. «Le gouvernement n’a aucun plan pour accompagner les journaux qui dépendent de la distribution du Publisac, alors que cet hiver ils devront s’être munis d’entrepôts et avoir trouvé des livreurs pour des centaines de milliers de copies par semaine. Le gouvernement n’a pas l’air de comprendre l’urgence de la situation, ni le coût que ça représente».

    «Il faut impérativement offrir à court terme aux médias une chance de s’adapter, puis faire des changements de fond dans le modèle à moyen terme. C’est la raison pour laquelle nous voulons que le gouvernement donne suite à notre demande répétée de créer un Conseil de la radiodiffusion et télécommunication québécois, entre autres. Il faut que le Québec s’approprie le pouvoir de déterminer ses propres orientations en la matière, faute de quoi, nous sommes condamnés à l’intransigeance et la rigidité du CRTC», affirme Paul St-Pierre Plamondon.

    Enfin, le chef péquiste conclut en réaffirmant que le Parti québécois maintient sa décision de ne pas faire de publicité sur Meta et appelle de nouveau toutes les formations politiques à faire preuve de solidarité avec les médias québécois.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    24 février 2024 | 7h24

    Randonnée et exposition de motoneiges au lac Témiscouata

    Pour ceux qui souhaitent faire le plein d’adrénaline, une randonnée de motoneiges antiques et hors-pistes est prévue le samedi 2 mars à 10 h à l’Éco-site de la tête du lac Témiscouata, suivi d’une exposition. Les amateurs et propriétaires de motoneiges antiques et hors-pistes intéressés à sortir leurs bolides sont conviés à la station d’essence ...

    24 février 2024 | 6h56

    À l’ile aux Basques en voiture

    «Je vous parle d'un temps, que les moins de vingt ans, ne peuvent pas connaitre», chantait Charles Aznavour avec La Bohème. Ce bon vieux temps, diront les plus vieux, s’étiole comme la banquise sur le fleuve. Une banquise qui autrefois, permettait de gagner l’ile aux Basques, en face de Trois-Pistoles… en Renault 5, rien de moins ! C’est ...

    24 février 2024 | 6h37

    La 3e édition de la Journée Remerciement Salvatoré

    C’est le 27 février prochain qu’aura lieu la 3e édition de la Journée Remerciement Salvatoré. Lors de cette journée, 100 % des ventes de pizzas seront redistribuées. Les cinq frères et sœurs à la tête de Pizza Salvatoré renouvelle cette campagne, dont la moitié des ventes de pizzas réalisées ce jour-là seront offertes en bonus salarial à tous les ...