X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Québec solidaire demande une stratégie conjointe en itinérance et en logement

durée 21 janvier 2024 | 10h04
  • Face à la prolifération des campements un peu partout à l’extérieur des grands centres urbains, dont au Bas-Saint-Laurent, à l’augmentation de l’itinérance et au manque de places en refuges, Québec solidaire demande au gouvernement de la Coalition avenir Québec de présenter une stratégie conjointe en itinérance et en logement en 2024. 

    «Ça ne peut plus continuer comme ça, les ressources en itinérance et les municipalités n’ont pas les moyens de régler la crise toutes seules! Nous demandons à la ministre Duranceau et au ministre Carmant de présenter une stratégie d’action commune en itinérance et en logement pour lutter contre la crise qui sévit partout au Québec, notamment dans les régions comme le Bas-Saint-Laurent», s’exclame la porte-parole de Québec solidaire, Émilise Lessard-Therrien, en rappelant que l’augmentation de l’itinérance est directement liée à la crise du logement que la CAQ a laissé empirer.

    Selon les chiffres du dernier dénombrement publié à l’automne dernier, il y a au moins deux fois plus de sans-abri au Québec qu’à l’arrivée au pouvoir de la CAQ en 2018.

    L’organisme régional «Tandem jeunesse» a noté une hausse des demandes pour l’hébergement d’urgence et supervisé. Or, les MRC de Kamouraska et des Basques sont peu outillées pour réagir à une telle situation. «Il n’y a pas de refuges ni de soupes populaires, et pratiquement pas d’hébergements d’urgence disponibles. Malheureusement, les organismes doivent souvent référer les personnes en situation d’itinérance à Québec. Ce déracinement complique ensuite leur retour et leur réintégration dans leur milieu», rajoute le député de Taschereau, Etienne Grandmont. Il souligne également le manque de ressources en hébergement qui acceptent les personnes avec des problèmes de toxicomanie ou de dépendance, ou qui ont des animaux.

    «On a de plus en plus de personnes qui vivent en situation de grande vulnérabilité dans la rue, et ça inquiète tout le monde, dont les citoyens. Le problème ne se règlera pas par magie, ça passe par un plan d’action concerté qui comprend la construction de logements de transition, des investissements dans l’accompagnement des personnes itinérantes et un accompagnement pour augmenter le sentiment de sécurité des citoyens et des citoyennes. Il est temps que les ministres des Services sociaux et de l'Habitation travaillent ensemble comme le demandent les Municipalités et les Villes», estime Mme Lessard-Therrien.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 7h24

    Randonnée et exposition de motoneiges au lac Témiscouata

    Pour ceux qui souhaitent faire le plein d’adrénaline, une randonnée de motoneiges antiques et hors-pistes est prévue le samedi 2 mars à 10 h à l’Éco-site de la tête du lac Témiscouata, suivi d’une exposition. Les amateurs et propriétaires de motoneiges antiques et hors-pistes intéressés à sortir leurs bolides sont conviés à la station d’essence ...

    Publié à 6h56

    À l’ile aux Basques en voiture

    «Je vous parle d'un temps, que les moins de vingt ans, ne peuvent pas connaitre», chantait Charles Aznavour avec La Bohème. Ce bon vieux temps, diront les plus vieux, s’étiole comme la banquise sur le fleuve. Une banquise qui autrefois, permettait de gagner l’ile aux Basques, en face de Trois-Pistoles… en Renault 5, rien de moins ! C’est ...

    Publié à 6h37

    La 3e édition de la Journée Remerciement Salvatoré

    C’est le 27 février prochain qu’aura lieu la 3e édition de la Journée Remerciement Salvatoré. Lors de cette journée, 100 % des ventes de pizzas seront redistribuées. Les cinq frères et sœurs à la tête de Pizza Salvatoré renouvelle cette campagne, dont la moitié des ventes de pizzas réalisées ce jour-là seront offertes en bonus salarial à tous les ...