X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Récupération des Basques mettra bientôt fin à ses activités 

durée 17 janvier 2024 | 06h54
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    C’est bientôt terminé pour Récupération des Basques. L’organisme responsable de la collecte des matières recyclables pour l’ensemble de la MRC des Basques mettra fin à ses activités en mars prochain, entrainant du même coup la perte d’une douzaine d’emplois. 

    La fermeture des installations de la route à Cœur, à Trois-Pistoles, est prévue pour le 8 mars 2024. Les employés ont été informés de la triste nouvelle la semaine dernière par Charles Lavoie, président du conseil d’administration. 

    Selon M. Lavoie, Récupération des Basques doit fermer ses portes, puisque l’organisme ne réussit plus à couvrir ses frais d’exploitation. Les détails du plus récent contrat signé avec la MRC des Basques en 2019 à la suite d’une importante mobilisation citoyenne ne correspondent plus aux réalités d'aujourd'hui. Les couts actuels liés à la collecte et au tri des matières sont beaucoup trop élevés. 

    Au cours des quatre dernières années, plusieurs imprévus, dont une certaine pandémie de COVID-19, ont eu un impact important sur la hausse des dépenses. Alors que l’essence a augmenté drastiquement, le cout du carton, par exemple, a dégringolé. 

    «En 2019, on avait tout fait pour sauver l'organisme. Avant de signer le contrat, on avait fait plusieurs calculs et on avait pris beaucoup de temps pour bien prévoir les prochaines années», s’est remémoré M. Lavoie. 

    «On avait pris les cinq dernières années et on avait fait une approximation pour les cinq années suivantes sur le pétrole, le salaire et les produits qu’on revend. On savait que ça allait fluctuer, mais on croyait avoir une moyenne acceptable sur cinq ans […] Finalement, on a réalisé rapidement que ça allait être difficile.»

    Charles Lavoie raconte que l’organisme a réussi à passer à travers la première année sans trop de problèmes, mais qu’il a ensuite été contraint de vendre un actif immobilier pour garder la tête hors de l’eau. Dans les dernières semaines, force était maintenant de constater qu’il n’était plus possible de poursuivre dans cette même direction. Le conseil d’administration était à court de solution et il a dû se rendre à l’évidence. 

    «Quand j’ai rencontré les employés, la semaine dernière, ç’a été une journée difficile», a-t-il partagé. «Il fallait toutefois prendre une décision comme conseil d’administration. On a joué avec tous les chiffres, nos actifs, ce qu’on doit…C’était évident qu’on ne pouvait pas se rendre jusqu’à la fin de l’année [comme l’exigeait le contrat].»

    Récupération des Basques engage actuellement une douzaine de personnes, dont plusieurs sont issues d’un programme de réinsertion sociale. «Ça me fait le plus de peine pour ces gens-là. Ils sont plus fragiles au niveau de la communauté et c’est eux qui seront le plus impactés [...] Le matin, ils étaient contents de rentrer. Aujourd'hui, ils vivent un stress et on est sensibles à cela.»

    Impliqué dans l'organisme depuis un quinzaine d'années, il s'est toujours dit fier du travail réalisé par l'équipe de Récupération des Basques et par la qualité des produits revendus, notamment lorsqu’on considère que les opérations n’y sont pas automatisées, contrairement à la plupart des centres de tri de la province.

    La MRC des Basques a évidemment été informée de la situation de Récupération des Basques. Appelé à commenter, le préfet Bertin Denis s’est dit attristé de la nouvelle, ayant notamment une pensée pour les employés. 

    Quant à l’avenir de la récolte des matières recyclées dans la région, différentes démarches seront entamées afin de trouver des solutions et d’assurer une transition. 

    Pour le service d'écocentre, il devrait être disponible au même endroit au printemps sans problème. 

    Plus de détails suivront... 

     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 7h24

    Randonnée et exposition de motoneiges au lac Témiscouata

    Pour ceux qui souhaitent faire le plein d’adrénaline, une randonnée de motoneiges antiques et hors-pistes est prévue le samedi 2 mars à 10 h à l’Éco-site de la tête du lac Témiscouata, suivi d’une exposition. Les amateurs et propriétaires de motoneiges antiques et hors-pistes intéressés à sortir leurs bolides sont conviés à la station d’essence ...

    Publié à 6h56

    À l’ile aux Basques en voiture

    «Je vous parle d'un temps, que les moins de vingt ans, ne peuvent pas connaitre», chantait Charles Aznavour avec La Bohème. Ce bon vieux temps, diront les plus vieux, s’étiole comme la banquise sur le fleuve. Une banquise qui autrefois, permettait de gagner l’ile aux Basques, en face de Trois-Pistoles… en Renault 5, rien de moins ! C’est ...

    Publié à 6h37

    La 3e édition de la Journée Remerciement Salvatoré

    C’est le 27 février prochain qu’aura lieu la 3e édition de la Journée Remerciement Salvatoré. Lors de cette journée, 100 % des ventes de pizzas seront redistribuées. Les cinq frères et sœurs à la tête de Pizza Salvatoré renouvelle cette campagne, dont la moitié des ventes de pizzas réalisées ce jour-là seront offertes en bonus salarial à tous les ...