X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Une nouvelle résidence étudiante souhaitée à Rivière-du-Loup en 2025

durée 1 décembre 2023 | 07h43
  • Le Centre de services scolaire (CSS) de Kamouraska–Rivière-du-Loup a confirmé avoir initié un projet de constructions de logements abordables, dans le but d’offrir 31 nouveaux logements destinés aux étudiants, pouvant accueillir jusqu’à 100 personnes, ce jeudi 30 novembre.

    Chaque année, le centre de services scolaire constate que des étudiants annulent leur inscription faute de pouvoir se trouver un logement abordable. Le pouvoir d’attraction d’étudiants étrangers est ainsi limité par cette situation. Dans le dernier rapport de la Société d’hypothèque et de logement, le taux d’inoccupation à Rivière-du-Loup est passé de 1,3 % en 2020 à 0,5 % en 2021. 

    Le Centre de services scolaire de Kamouraska–Rivière-du-Loup souhaite saisir une opportunité en vendant un terrain lui appartenant à un organisme à but non lucratif, les Logements Populaires du Bas-Saint-Laurent, qui construira et gèrera les 31 unités de logements. La transaction prévoit la signature d’une entente d’utilisation d’une durée de 25 ans permettant au centre de services et au cégep d’avoir accès à des logements abordables pour leurs étudiants. 

    Ce terrain est situé entre le boulevard de l’Hôtel-de-Ville et la rue Desjardins, à l’ouest de la rue Joly. Plus précisément, il se trouve entre le parc du Campus-et-de-la-Cité et l’école primaire Joly. Le terrain est à 300 m de marche du centre de formation professionnelle, à 800 m du cégep et à 400 m des commerces de la rue Lafontaine.

    «Actuellement, le contexte socio-économique est favorable pour la réalisation d’un tel projet dans le secteur de Rivière-du-Loup. Il permettrait d’améliorer le déficit de jeunes de 15 à 34 ans au Bas-Saint-Laurent, d’accueillir la hausse de la clientèle étudiante prévue à la formation professionnelle et au collégial et de soutenir les activités de recrutement d’étudiants étrangers», a souligné Antoine Déry, directeur général du Centre de services scolaire de Kamouraska–Rivière-du-Loup. 

    L’OBNL les Logements Populaires du Bas-Saint-Laurent aura la responsabilité de construire les logements étudiants et d’en assurer la gestion. Le CSS aura la priorité sur la disponibilité des logements pour ses élèves de la formation professionnelle, suivi des étudiants du Cégep de Rivière-du-Loup. 

    Cette transaction est conditionnelle à l’obtention par l’OBNL du financement nécessaire pour mener à bien le projet et, pour le centre de services scolaires, à l’autorisation de cession de terrain par le gouvernement du Québec. Une fois ces étapes franchies, la construction pourra débuter. Les partenaires souhaitent, si cela s’avère possible, pouvoir rendre disponibles ces nouveaux logements pour la rentrée scolaire 2025-2026.  
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h53

    Entre douleur et rémission, le chemin se nomme action pour Charlène Dupasquier

    Imaginez votre quotidien quand des gestes aussi simples que marcher ou courir représentent un défi important. Imaginez vivre cette réalité quand votre vie est axée autour du mouvement, du plein air et de l’activité physique. Un cauchemar éveillé. C’est pourtant ce que vit la guide d’aventure et biologiste Charlène Dupasquier depuis qu’elle cohabite ...

    Publié à 6h32

    Lancement du Golf en santé Hôtel Levesque

    La Fondation de la santé de Rivière-du-Loup a annoncé, le 23 mars, que les inscriptions pour son activité de Golf en santé Hôtel Levesque du 7 juin prochain sont ouvertes. L’évènement se déroulera au Club de Golf de Rivière-du-Loup et, par la suite, à l’Hôtel Universel pour un souper en santé Aliments Asta, incluant un encan à la criée présenté ...

    Publié à 6h07

    Interdiction de dégriffer les chats au Québec : «C’est une bonne nouvelle que tout le monde partage» -Heidi Pomerleau

    Après des années à demander des changements quant aux chirurgies mineures chez les animaux, les professionnels du monde animal ont obtenu gain de cause. La Loi sur le bien-être et la sécurité de l’animal, entrée en vigueur le 10 février, interdit notamment le dégriffage chez les chats. Une nouvelle qui réjouit les vétérinaires dont Heidie Pomerleau, ...