X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

La MRC de Témiscouata s’attaque à la crise du logement

durée 5 septembre 2023 | 06h57
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    Un projet-pilote de construction de logements modulaires pourrait bien voir le jour dans la MRC de Témiscouata au cours de la prochaine année. Il se veut une réponse directe à la crise du logement qui frappe la région, une solution développée par le milieu afin de répondre aux besoins en territoire rural.

    Le préfet de la MRC de Témiscouata, Serge Pelletier, a présenté les grandes lignes de cette initiative aux maires le 21 aout. Elle sera développée en consortium public-privé avec un groupe d’entreprises de la région.

    «Ce qu’on entend des différentes municipalités du territoire, c’est ce que si on veut favoriser l’arrivée de nouveaux travailleurs et de citoyens dans les usines et les entreprises, il faut créer un environnement propice», explique M. Pelletier.

    Il indique que peu de nouveaux blocs de logements ont été construits au cours des dernières années au Témiscouata. La MRC s’est donc lancée dans une réflexion afin de trouver des façons de soutenir les promoteurs, qui sont plus intéressés à construire dans les centres urbains.

    COUTS PARTAGÉS

    Avec le projet-pilote de logements modulaires, les couts et les risques seront partagés par la MRC, les Municipalités partenaires et par les entreprises privées. «On estime que les couts ne seront pas plus élevés que 200 000 $ par porte, avec les aménagements, pour des logements 4 ½ en construction modulaire», ajoute le préfet Serge Pelletier.

    Il précise toutefois que le gouvernement devra mettre la main à la pâte et fournir une aide financière, qu’elle soit sous la forme de prêts «patients et à long terme» ou de subventions.

    «La façon de faire traditionnelle de construction par des entrepreneurs ne tient plus la route parce que ce n’est pas assez rentable», précise Serge Pelletier. Ces nouveaux blocs de logements seront dispersés dans les localités de tous les secteurs de la MRC. «Il faut être attractif dans l’ensemble des milieux.»

    Les Municipalités seront mises à contribution afin qu’elles disponibilisent des terrains dans leur périmètre urbain et qu’elles permettent un crédit de taxes de cinq ans. La MRC de Témiscouata est prête à fournir un investissement global de 1,5 M$ pour développer ce projet-pilote, en plus de la contribution des entreprises privées.

    «C’est un modèle gagnant pour tout le monde. On augmente l’attractivité de nos municipalités, on permet aux gouvernements de répondre aux besoins de construction de logements et on facilite le recrutement pour les entreprises privées», énumère Serge Pelletier. Une cible de 60 à 80 logements, par blocs de 6 ou 8 logements, est envisagée pour une première phase.

    «C’est une particularité du milieu rural. On entre en mode solution parce que les projets n’entrent pas dans les cases des programmes de financement existants […] C’est une fierté de voir que cette idée émane du milieu. C’est une belle approche. Une dizaine d’entrepreneurs ont été consultés», indique la députée de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Amélie Dionne.

    LA MINISTRE À L’ÉCOUTE

    L’initiative a déjà été présentée à la ministre responsable de l’Habitation, France-Élaine Duranceau, lors de sa tournée régionale au Bas-Saint-Laurent il y a deux semaines. Elle s’est d’ailleurs montrée très ouverte à cette nouvelle façon de favoriser le développement immobilier dans des secteurs ruraux. «J’ai bon espoir qu’on puisse faire avancer ça […] C’est une bonne avenue, c’est une bonne façon de contrôler les couts et d’avancer rapidement au niveau de la construction», a-t-elle commenté, en entrevue avec Info Dimanche.

    Mme Duranceau ajoute que les Municipalités qui répondront à l’appel devront faire preuve d’agilité afin de proposer des terrains et faire preuve de célérité dans l’émission des permis. «C’est la clé», souligne-t-elle.

    La MRC déposera les documents requis au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation au plus tard à la fin du mois de septembre. L’objectif optimiste serait de débuter la construction de ces blocs de logements modulaires au printemps prochain. Une deuxième phase de développement pourrait comprendre la construction de duplex ou de triplex.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h32

    Les cadets de la SQ visiteront les campings du Québec

    Du 20 au 27 juillet, les cadets de la Sûreté du Québec visiteront plusieurs campings aux quatre coins de la province. L’objectif? Rappeler aux vacanciers et aux visiteurs que les lois s’appliquent partout, même au camping. Plus de 200 cadets visiteront les campings dans les 74 municipalités participantes au programme cadets de la Sûreté du ...

    20 juillet 2024 | 13h32

    Signature d’un code de conduite des épiceries : des réactions positives au BQ

    Le porte-parole du Bloc Québécois en matière d’Agriculture, Agroalimentaire et Gestion de l’offre, Yves Perron, ainsi que le député de Rimouski-Neigette­–Témiscouata–Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, ont réagi à la signature de toutes les grandes chaînes de l’alimentation au code de conduite du secteur des produits d’épicerie. «Je suis ...

    20 juillet 2024 | 6h59

    Fermeture des bureaux de H&R Block dans la région

    Au cours des dernières semaines, plusieurs clients se sont retrouvés face à une porte verrouillée aux bureaux du service de déclaration de revenus et de comptabilité H&R Block de Rivière-du-Loup, sur la rue Lafontaine. Dans une décision rendue par la Cour de Saskatchewan le 9 juillet en matière de faillite et d’insolvabilité, les franchisés Anwar ...