X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Un club soucieux de l’environnement au Témiscouata

durée 14 février 2023 | 06h55
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    Le Carrefour Jeunesse emploi de Témiscouata (CJET) a présenté à la population le Club Enviro par le dévoilement d’un logo le 9 février. En action depuis aout 2022, le club est issu du volet volontariat du CJET. La dizaine de membres travaillent à monter des activités afin d’éduquer les Témilacois à l’importance de prendre soin de l’environnement.

    «Le Club Enviro cherche à créer et mettre en place des actions directes par et pour la communauté afin de sensibiliser cette dernière à adopter des habitudes respectueuses de notre écosystème», explique la chargée de projet en entrepreneuriat du CJET, Vicky Racicot. Ainsi, des jeunes de 16 à 35 ans se réunissent mensuellement afin de trouver des moyens de partager des solutions, de sensibiliser et rendre solidaire les gens face à l’environnement.

    Déjà, plusieurs activités ont été réalisées par le Club Enviro. En septembre 2022, les membres ont réalisé un atelier de conserves. Ils ont collecté des déchets dans la rivière aux Perches à Dégelis. En novembre, ils ont préparé un échange de vêtements «Switch tes fripes» où près de 50 personnes ont participé.

    L’agente de migration Place aux jeunes du CJET, Mélanie Dumont a aussi mentionné que plusieurs nouveaux jeunes arrivés dans la région cherchent à s’impliquer dans la communauté, à y contribuer. «Le Club Enviro est une façon aussi de s’enraciner», estime-t-elle.

    «C’est une préoccupation chez les jeunes, l’environnement. Je pense qu’il faut juste leur donner un espace pour qu’ils puissent créer des actions et les supporter là-dedans», soutient Vicky Racicot. Avec le CJET, les membres du club ont les moyens financiers pour développer des projets et des locaux pour se rencontrer.

    D’après une des jeunes impliqués, Yaël Steck, la création du milieu égalitaire d’échanges et d’actions qu’est le Club Enviro a permis de formaliser un besoin qui était présent individuellement chez plusieurs personnes. En se réunissant, ils ont pu créer un lien collectif fort afin d’identifier des problématiques et d’agir pour les régler. Avec la mise en place d’activités à laquelle la communauté participe, elle indique que de la sensibilisation se fait sans que les gens ne s’en rendent compte.

    Le Club Enviro sera d’ailleurs déjà en action dès le 16 février. Un café-causerie sur le sujet de la décroissance aura lieu dans les locaux du CJET. Une campagne de sensibilisation pour un accès aux produits hygiéniques durables a aussi été enclenchée par les membres. En avril, un «Switch tes fripes» deuxième édition est prévu. Le Club espère pouvoir visiter le site d’enfouissement et collecter des déchets en collaboration Régie intermunicipale des déchets de Témiscouata (RIDT) en mai. En aout, un atelier de conserves deuxième édition aura lieu. Enfin, un échange de semences est prévu pour le mois de novmebre.

    Toutes ces actions cherchent à donner une autonomie aux gens et à adopter d’autres modes de consommation. Le Club Enviro souhaite mettre en place des habitudes, des rendez-vous afin d’avoir des actions qui perdurent à travers le temps.
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h57

    Se mobiliser pour la propreté de la Pointe à Rivière-du-Loup

    Au cours des dernières semaines, des citoyens de Rivière-du-Loup ont remarqué qu’avec l’apparition du beau temps, des déchets ont aussi commencé à parsemer le parc de la Pointe. Conséquence du début de la saison estivale qui approche à grands pas, mais aussi du manque de civisme de certaines personnes. La Ville estime que la communauté doit se ...

    Publié à 6h42

    Une nouvelle certification collégiale en initiation à la pédagogie musicale au Cégep de Rivière-du-Loup

    Le Service de la formation continue du Cégep de Rivière-du-Loup annonce la création d’une nouvelle certification collégiale intitulée Initiation à la pédagogie musicale. Fruit d’une collaboration avec l'École de musique Alain-Caron (ÉMAC) de Rivière-du-Loup, cette formation de 70 heures vise à outiller les personnes qui enseignent ou qui souhaitent ...

    Publié à 6h33

    Bernard Bélanger reçoit l’Ordre national du Québec

    L’apport significatif à l’évolution et au rayonnement du Québec du président du conseil d’administration de Premier Tech, Bernard Bélanger, sera reconnu, le 19 juin prochain à Québec. L’entrepreneur louperivois se verra alors remettre le grade d’officier de l’Ordre national du Québec des mains du premier ministre du Québec, François ...