X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Début des travaux du Complexe santé Rivière-du-Loup

durée 7 novembre 2022 | 08h41
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    Le promoteur immobilier Medway a annoncé le début des travaux du Complexe santé Rivière-du-Loup, un projet évalué à plus de 65 M$, ce lundi 7 novembre. Le chantier de la rue Saint-Louis devrait s’échelonner sur une période de 30 mois.

    Cette nouvelle survient quelques jours après que les membres du conseil municipal de Rivière-du-Loup aient adopté les dernières résolutions permettant la délivrance des permis nécessaires aux travaux. Le feu vert étant donné, ce n’était qu’une question de temps avant que l’entreprise de la région de Québec se lance dans la concrétisation de sa vision au centre-ville louperivois. 

    Selon Medway, le Complexe santé Rivière-du-Loup proposera près de 80 000 pieds carrés d’espace commercial relatif à la santé, ainsi que 136 unités d’habitation. Le promoteur estime que ce projet de neuf étages sera «un atout majeur pour la vitalité et le dynamisme du centre-ville», en plus de favoriser la création d’emplois locaux. 

    Dans une communication envoyée aux médias lundi, Medway ajoute que «la construction du complexe permettra aux citoyens de bénéficier d’une meilleure accessibilité aux services de santé en diversifiant l’offre de services et en favorisant l’attractivité des professionnels de la santé». 

    L’entreprise croit également que son projet d’envergure «vient répondre à une crise du logement bien réelle à Rivière-du-Loup, alors que peu de logements sont disponibles  pour les résidents». 

    «Nous sommes heureux de pouvoir répondre aux besoins grandissants de la population de Rivière-du-Loup, que ce soit en matière d’accessibilité aux services de santé, de disponibilité de logements pour tous ou encore par l’augmentation des services dans le secteur», a déclaré Yan Boudreau, président fondateur du Groupe Medway.

    «Nous continuerons d’être à l’écoute et de travailler en collaboration avec la ville et les citoyens de Rivière-du-Loup afin d’assurer le meilleur déroulement possible des différentes phases de construction du projet», a-t-il ajouté. 

    VENT CONTRAIRE

    Malgré un appui important du milieu des affaires, l’arrivée de Medway en sol louperivois ne s’est pas faite sans heurt. Depuis la présentation de son projet, le promoteur a fait face à des critiques à Rivière-du-Loup. Un groupe de résidents de la rue Saint-Louis, auquel se sont greffés des citoyens de différents quartiers, ont questionné publiquement les décisions prises dans ce dossier, dont le choix du site et l’ampleur de la construction. Ils ont regretté plusieurs fois ne pas avoir accès aux informations nécessaires à une compréhension complète des tenants et aboutissants du projet. 

    Tout au long du processus démocratique permettant la délivrance des permis de démolition (et de construction), le groupe s’est fait entendre en faisant part de son opposition, tel que le permet la loi. Malgré leurs arguments et doléances, le comité de démolition et les élus ont voté en faveur du projet. Ils ont répété comprendre les inquiétudes des citoyens touchés, mais ils ont maintenu que le futur projet, dans son ensemble, sera porteur pour la ville et son centre-ville. 

    Déterminé, le groupe de citoyens, qui a depuis formé un organisme appelé Rivière-du-Loup en éveil, a poursuivi son combat en demandant à la Commission municipale du Québec (CMQ) de juger de la conformité de certains règlements municipaux adoptés par les élus en lien avec l’urbanisme au centre-ville. Plus tôt cette semaine, à la suite d’un jugement ne remettant pas en question les façons de faire municipales, le président Pierre Landry n’a pas caché évaluer la possibilité d’amener le dossier devant la Cour supérieure. 

    D’AUTRES DÉLAIS APPRÉHENDÉS

    Cette menace d’un autre processus juridique a fait réagir au centre-ville de Rivière-du-Loup dans les derniers jours. Selon nos informations, plusieurs entrepreneurs sont inquiets des impacts potentiels de la démarche, bien que peu d’informations soient disponibles. Ils craignent que les développements liés à l’urbanisme soient à nouveau gelés au centre-ville, comme cela a été le cas ces dernières semaines avec la CMQ. Les demandes de permis étaient alors mises sur la glace. 

    Les promoteurs Yves Gagnon et Yvan Thibault attendent patiemment de pouvoir entamer les travaux de construction de leur pub irlandais sur la rue Lafontaine. D’autres gens d’affaires auraient aussi des ambitions qui pourraient devoir attendre. 

    MESURES DE MITIGATION 

    Quoi qu’il en soit, Medway compte commencer les travaux pour son projet. La démolition pour l’immeuble à logements voisin pourrait avoir lieu en milieu de semaine. Le déménagement de la maison patrimoniale suivra afin de libérer complètement le terrain. 

    Lundi, Medway s’est engagé à demeurer à l’écoute de la population tout au long des différentes phases de construction du projet. Pour se faire, l’entreprise a mis en place des mesures de mitigation afin d’atténuer, au maximum, les inconvénients pour la population.

    Souhaitant offrir des solutions durables et poursuivre sa collaboration avec la population, Medway invite toute personne ayant des questions sur le projet à communiquer avec eux directement par courriel au [email protected] ou par téléphone au 418-496-6603.
     

    commentairesCommentaires

    2

    • GB
      Gilles Berube
      temps Il y a 1 mois
      Super et enfin... le projet passe en phase réalisation. Brovo à la ville d'avoir accepter ce projet et aussi de travailler avec la majorité.
    • GR
      Gaston Roy
      temps Il y a 3 semaines
      Mr. Genest, votre commentaire est parfaitement écrit , clair et précis dans vos affirmations. A qui va servir une grosse boite de béton dans un petit coin tranquille de la ville, premièrement servir à défigurer un beau petit coin paisible de notre belle ville, de continuer à remplir les coffres de la ville avec les grosses taxes qui vont être chargées, il est surement plus profitable pour la ville de récolter les taxes sur la rue St-Louis que celles à l`entrée ouest de la ville. Il faudrait réussir à savoir combien coute un pied carré sur la rue St-Louis contrairement à un pied carré sur un terrain à l`ouest de la ville, une réponse est facile à trouver. Et la plus grande farce est celle de Medway qui veut faire croire aux citoyens de la ville que ca va aider à trouver des loyers pour ceux qui recherchent un logement en ville. A $ 1500 par mois pour un loyer , combien de personnes à faibles salaires vont réussir à se loger dans ces locaux qui vont être à un prix de fou et inaccessible à la majorité des citoyens moyens de la ville. Combien va couter un logement pour 2 adultes et deux enfants, si c`est pour les gens de la ville comme le dit Medway ?????? Pourrait-on avoir un prix de la part du représentant de Medway qui n`est même pas capable regarder le monde dans les yeux en entrevue.à la télévision . A t`il quelque chose à cacher pour ne pas regarder le monde en pleine face. . Il a surement oublié que la gestuelle parle beaucoup. . Les citoyens de la ville ne sont pas contre un projet de ce genre mais qu`il le fasse à l`ouest de la ville.. Un référendum aurait été la première chose à faire avant toute chose, mais pour ca , il nous faudrait un maire et un conseil de ville qui écoute les idées des citoyens et malheureusement ca n`existe pas à Rivière du Loup . Les citoyens doivent juste payer leurs taxes et se la fermer pour le reste . L`argent parle alors fermez là. . Est-ce qu`un jour ca va exister un maire et ses conseillers qui vont prendre en note les commentaires des citoyens ???? Commentaires qui ne sont surement pas tous mauvais . C`est dommage mais il semblerait qu`il y a seulement les idées de la mairie qui sont bonnes. c`est du moins ce que Mr. Bastille veut nous faire croire en passant par dessus des règlement de la ville comme l`a si bien expliqué Mr. Landry , mais pour la mairie ca doit pas être important les règlements pour passer par dessus. Mr . le maire n`a pas pensé à faire bâtir 132 logements à prix modique pour vraiment aider les citoyens à faible revenu dans une bâtisse de 3 étages, ca ne déguiserait pas le centre ville et oui là c`est vrai que ca aiderait bien des gens à faibles revenus. Oui Gofundme est utile pour tout. même pour des dirigeants qui ne veulent pas comprendre quand une chose est insensée comme celle de Medway, en plein milieu d`un petit coin paisible de la ville quand une place idéale serait plus qu`approprié à l`ouest de la ville pour gérer tout ca et combien plus facilement.. Pourquoi un tel entêtement à la ville ?????? La seule raison plausible. L`argent !!!!!!!

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h59

    Un nouveau mode de taxation ne fait pas l’unanimité à Saint-Mathieu-de-Rioux

    Le conseil municipal de Saint-Mathieu-de-Rioux a adopté le 5 décembre un nouveau système de taxation qui entrera en vigueur en 2023. Une première moitié de la taxation sera perçue selon la valeur foncière des propriétés et l’autre moitié sera divisée par le nombre d’immeubles imposables sur le territoire. Il s’agit d’une taxe spéciale pour ...

    7 décembre 2022 | 11h29

    Amélie Dionne élue vice-présidente à la Commission de la culture et de l’éducation  

    La députée de Rivière-du-Loup – Témiscouata, Amélie Dionne, a été nommée vice-présidente de la Commission de la culture et l’éducation et membre de la Commission de l’aménagement du territoire, le 6 décembre dernier, lors de la répartition des fonctions pour l’ensemble des commissions. Une commission est un groupe de travail composé d'un nombre ...

    7 décembre 2022 | 6h58

    Un toutou et un conte pour les enfants de la région

    Le Clup Optimiste de Rivière-du-Loup a procédé à la distribution de 1150 toutous dans plusieurs écoles de la région ce 5 décembre. Pour cette 22e édition, en plus de recevoir une peluche, les enfants en maternelle obtiendront un petit conte qui raconte l’histoire de leur nouvel ami. Cette nouveauté a été développée par l’enseignante de sixième ...