X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Favoriser la montaison de l’anguille d’Amérique

durée 24 octobre 2022 | 06h34
  • Autrefois très présente dans les différents affluents du Saint-Laurent, l’anguille d’Amérique est aujourd’hui considérée comme une espèce menacée. Préoccupé par la dégradation constante de l’habitat de ce poisson, l’Organisme des bassins versants de Kamouraska, l’Islet et Rivière-du-Loup (OBAKIR) entreprend un nouveau projet qui vise à faciliter la montaison de l’anguille. 

    L’organisme souhaite rétablir la connectivité entre le fleuve Saint-Laurent et des habitats de croissance situés, notamment, en amont des bassins versants des rivières Kamouraska et Verte. 

    Les chutes, les barrages et certains ponceaux constituent des barrières considérées infranchissables pour les anguilles. Au cours de l’été 2022, lors de la première étape du projet, OBAKIR a donc vérifié la présence de l’espèce au bas et en amont d’obstacles dans les rivières Kamouraska et Verte. Une fois ses observations analysées et les obstacles caractérisés, OBAKIR entend initier l’élaboration de plans d’aménagements fauniques susceptibles de favoriser le déplacement des anguilles vers l’amont des rivières. OBAKIR évaluera dans quelle mesure de tels aménagements pourraient restituer de l’habitat à ces poissons. Les options d’aménagements, telle l’installation de passes migratoires permanentes, seront présentées aux propriétaires des infrastructures problématiques.

    Pour documenter la présence passée des anguilles dans les rivières Verte et Kamouraska, ainsi que dans leurs ruisseaux tributaires, OBAKIR invite également la population de la région à revisiter ses souvenirs. 

    «Dernièrement, un citoyen de Saint-Modeste nous a écrit pour nous dire que son beau-père se rappelait avoir vu des anguilles dans le ruisseau Jalbert du temps de sa jeunesse», raconte Antoine Plourde-Rouleau, directeur d’OBAKIR. D’autres personnes ont sans doute des souvenirs similaires en lien avec des cours d’eau de la région. Elles peuvent transmettre leur témoignage en écrivant à [email protected]

    Le projet d’OBAKIR dédié à la conservation de l’anguille d’Amérique est mené en collaboration avec la Première Nation Wolastoqiyik Wahsipekuk et l’Association de gestion halieutique Mi’kmaq et Malécite. Il bénéficie d’une aide financière du programme Amélioration de la qualité des habitats aquatiques (AQHA) de la Fondation de la Faune du Québec. La Première Nation Wolastoqiyik Wahsipekuk et la Ville de Saint-Pascal ont également contribué financièrement à la réalisation de ce projet.
     

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 10h20

    L’église de L’Isle-Verte sera chauffée jusqu’au 31 décembre

    Le chauffage de l’église de L’Isle-Verte est assuré jusqu’au 31 décembre, à la suite de mobilisation de gens d’affaires et de la communauté. La nouvelle a été annoncée aux paroissiens le 27 novembre lors de la messe tenue à l’église de la Décollation-de-Saint-Jean-Baptiste. Stéphane Ouellet de Litière Ouellet, Alexandre Côté de Cotech et XMetal ...

    Publié à 6h58

    L’UPA demande un meilleur soutien pour les producteurs agricoles

    En marge de l’assemblée générale annuelle de la Fédération de l’Union des producteurs agricoles (UPA) du Bas-Saint-Laurent le mercredi 23 novembre à Rivière-du-Loup, le président Gilbert Marquis et le président de l’UPA nationale, Martin Caron, ont demandé aux deux paliers gouvernementaux la mise en place d’un programme d’aide spécifique pour ...

    27 novembre 2022 | 9h25

    Les marchés publics : un maillon important pour l’accessibilité des produits locaux au Bas-Saint-Laurent

    Imaginez 37 producteurs-transformateurs locaux, 14 marchés publics et 36 intervenants du milieu réunis autour des thématiques de la consolidation et du développement des marchés publics au Bas-Saint-Laurent, le tout agrémenté d’un repas mettant en valeur des produits d’ici. C’est ce qui s’est déroulé le 4 novembre dernier lors du Forum sur l’avenir ...